In English Accueil Billard Bélier SNH Relativité Botanique Musique Ornitho Météo Liens/Contact
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Site de Régis Petit

Botanique

Image Botanique : feuille d albizia

Préambule ( Paragraphe Début / Suivant )


Cette page est destinée aux amoureux de la nature et des arbres en particulier.
L'auteur y présente un catalogue des Plantes Ligneuses (Arbres, Arbrisseaux et Grimpants Ligneux) rassemblant près de 300 Espèces communes en Europe.
A ce catalogue est associée une méthode d'identification des Plantes Ligneuses, principalement par leurs Feuilles. Cette méthode a l'avantage d'être simple et non ambigüe.
Cette page comporte également un Lexique détaillé des termes utilisés en Botanique.
Notations de cette page :
- Les mots-clés ont leur première lettre indiquée en majuscule et sont définis dans le Lexique.
- Les auteurs cités sont mentionnés entre crochets sous la forme [AUTEUR Titre Page]. Voir Bibliographie.

Sommaire de cette page ( Paragraphe Précédent / Suivant )

  1. Catalogue des plantes ligneuses
  2. Recherche d'informations sur une plante ligneuse connue (classeur Excel)
  3. Identification d'une plante ligneuse inconnue
  4. Présentation de la méthode d'identification
    1. Méthode d'identification
    2. Tableaux récapitulatifs des espèces courantes
  5. Structure d'une plante
    1. La plante
    2. Les feuilles
    3. Les fleurs
    4. Les fruits
    5. Les graines
    6. Les spores
  6. Classification des plantes
    1. Brève histoire de la classification des plantes
    2. Classification Tournefort
  7. Lexique
  8. Bibliographie

1. Catalogue des plantes ligneuses ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Le catalogue ci-dessous, réalisé par l'Auteur, regroupe à ce jour 258 espèces de plantes ligneuses adultes, les plus communes parmi les mille espèces répertoriées en Europe.
On y trouvera une ou plusieurs photos de chaque espèce, accompagné des critères principaux caractérisant la plante ligneuse selon la méthode d'identification présentée.
Le catalogue détaillé de ces espèces se trouve dans le Classeur Excel, base de données accessible gratuitement en ligne sous forme d'un fichier Excel multi-critères.

Consultez le catalogue des Plantes Ligneuses dont le Nom commun commence par la lettre suivante :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

2. Recherche d'informations sur une plante ligneuse connue (classeur Excel) ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Comment faire :
Lorsque la Plante Ligneuse est déjà connue et répertoriée dans le Catalogue des plantes ligneuses de ce site, vous pouvez obtenir des informations supplémentaires sur cette plante (Port, Résine, Epines, etc.), sur ses Feuilles (Type, Disposition sur tige, Squelette, Bord, Forme, etc.) ou sur ses Fruits.
Le classeur Excel proposé ici et intitulé botclasseur_web (xlsm, 100 Ko) permet cette recherche à partir du Nom commun, du Nom scientifique ou de la Famille concernant cette plante.
Il suffit de filtrer sur les 3 dernières colonnes de droite intitulées Désignation.
Les cellules Excel en texte sous-ligné sont des hyper-liens vers les photos du Catalogue.
Après filtrage, les informations obtenues se lisent en ligne dans les 8 premières colonnes de gauche intitulées Critères principaux et les 19 colonnes suivantes intitulées Critères complémentaires.
Remarque : Ce classeur Excel a été construit en s'inspirant des références documentaires données en Bibliographie.

Exemple :
Pour une recherche concernant le Chêne des marais, les informations obtenues en ligne sont les suivantes :

1. Désignation :
    Nom commun : Chêne des marais
    Nom scientifique : Quercus palustris
    Famille : Fagacées
    Photo de la feuille (en cliquant sur le nom commun en colonne Nom commun) :
Image pour ce nom commun
2. Critères principaux :
   Plante : formule E NR NP :
       1. Plante (port) : dressé arbrE
       2. Plante (résine) : NonRésineux
       3. Plante (épines) : NonPiquant
   Feuille : formule S A N E LO :
       4. Feuilles (type) : plate Simple
       5. Feuilles (disposition sur tige) : isolées Alternées
       6. Feuille plate (squelette) : penNé
       7. Feuille plate (bord) : dEnté
       8. Feuille plate (forme) : LObée
3. Critères complémentaires :
     Lobes (découpage) : lobe pointu, échancrure arrondie et très profonde
     Lobes (nombre, particularités) : 7 lobes
     Feuille (couleur) : dessus rouge
     Foliole : 1 seule de longueur 8 à 12 cm
     Fruit : akène (gland)

3. Identification d'une plante ligneuse inconnue ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Comment faire :
Lorsque la Plante Ligneuse n'est pas connue, vous pouvez essayer de l'identifier à partir de ce même classeur Excel en filtrant successivement chaque colonne depuis la gauche.
Les 8 premières colonnes de gauche intitulées Critères principaux représentent le codage du binôme Plante-Feuille. Ce codage selon 8 critères est simple et non ambigu (voir Méthode d'identification pour les explications).
Les 19 colonnes suivantes contiennent les Critères complémentaires permettant d'affiner l'identification et d'aboutir au nom de la plante inconnue.
Les cellules Excel en texte sous-ligné sont des hyper-liens vers les photos du Catalogue et permettent de conforter l'identification.

Exemple :
Pour identifier l'Arbre, l'Arbrisseau ou le Grimpant Ligneux devant lequel vous vous trouvez actuellement, les filtrages à réaliser dans le classeur Excel sont les suivants.
Attention (principe de sélection par défaut) : il faut filtrer les colonnes en décochant les items inappropriés et en laissant coché les autres items.

1. Critères principaux :
   Plante : formule E NR NP :
       1. Plante (port) : dressé arbrE
       2. Plante (résine) : NonRésineux
       3. Plante (épines) : NonPiquant
   Feuille : formule S A N E LO :
       4. Feuilles (type) : plate Simple
       5. Feuilles (disposition sur tige) : isolées Alternées
       6. Feuille plate (squelette) : penNé
       7. Feuille plate (bord) : dEnté
       8. Feuille plate (forme) : LObée
   A ce niveau de filtrage, il reste trois lignes concernant l'Alisier (à lobes), le Chêne des marais et le Chêne rouge.
2. Critères complémentaires :
     Lobes (découpage) : lobe pointu, échancrure arrondie et très profonde
3. Désignation :
   Il reste alors une seule ligne concernant le Chêne des marais.
   En final, on vérifie que la feuille correspond bien à sa photo (en cliquant sur le nom commun en colonne Nom commun) :
Image pour ce nom commun

4. Présentation de la méthode d'identification ( Paragraphe Précédent / Suivant )

4.1. Méthode d'identification


Les 10 diapos ci-dessous présentent la méthode d'identification des Plantes Ligneuses, principalement par leurs Feuilles.
C'est une méthode simplifiée et non ambigüe, établie par l'Auteur à partir des références documentaires (voir Bibliographie).
Tous les mots-clés employés (avec première lettre indiquée en majuscule) sont définis dans le Lexique.

Image Botanique : methode3
Image Botanique : methode4
Image Botanique : methode5
Image Botanique : methode6
Image Botanique : methode7
Image Botanique : methode8
Image Botanique : methode9
Image Botanique : methode10
Image Botanique : methode11
Image Botanique : methode12

4.2. Tableaux récapitulatifs des espèces courantes


En application de la Méthode d'identification, les 9 diapos ci-dessous présentent des tableaux récapitulatifs.
Le premier tableau donne les Familles d'Espèces forestières courantes.
Les tableaux suivants permettent d'identifier rapidement la plupart des Espèces de Chêne, Erable, Frêne et Sureau, Marronnier, Peuplier, Pin, Sapin et autres pinacées, et Plantes Ligneuses à Feuilles doublement Dentées.

Image Botanique : tableau13
Image Botanique : tableau14
Image Botanique : tableau15
Image Botanique : tableau16
Image Botanique : tableau17
Image Botanique : tableau18
Image Botanique : tableau19
Image Botanique : tableau20
Image Botanique : tableau21

5. Structure d'une plante ( Paragraphe Précédent / Suivant )

5.1. La plante

Sommaire :

  1. Définitions
  2. Les racines
  3. La respiration
  4. La nutrition
  5. La reproduction
  6. Les types sexuels
  7. Formule florale
  8. Port de la plante
  9. Plantes résineuses
  10. Plantes piquantes
Définitions


Une Plante est un être vivant fixé au sol par des Racines, qui Respire, se Nourrit et se Reproduit.

Une Plante peut être un Ligneux, une Herbacée ou une Liane (Ligneuse ou Herbacée).
Une Plante peut être Résineuse ou non Résineuse.
Une Plante peut être Piquante ou non Piquante.
Une Plante peut être à l'état sauvage (Variété) ou créée artificiellement (Cultivar).
Une Plante peut être à Fleurs (Spermaphytes) ou dépourvue de Fleurs (Sporophytes).
Une Plante Ligneuse peut être un Feuillu, un Conifère ou un Faux-conifère.

Un Ligneux est une Plante qui durcit et devient bois (lignines). Il peut être un Arbre, un Arbrisseau ou un Grimpant Ligneux.
Un Arbre est une Plante Ligneuse à Tronc unique, avec Racines, Branches, Tiges et Feuilles.
Un Arbrisseau (ou "buisson") est un petit Arbre (Arbuste) sans Tronc et donc Ramifié dès le sol.

Une Herbacée est une Plante non Ligneuse ou peu Ligneuse ayant l'aspect de l'herbe, avec une Tige souple dès le sol.
Exemple : le palmier est une herbacée géante peu ligneuse et à faux-tronc (Stipe). De même pour le bambou : bien que fortement ligneux, son tronc est une Tige creuse (Chaume) qui sort de terre à son diamètre définitif.

Une Liane ou Grimpant est une Plante qui s'élève verticalement en s'accrochant (par des vrilles ou des crampons) ou en s'enroulant autour d'un support (Tiges volubiles). La Plante peut être Ligneuse (exemple : lierre grimpant) ou Herbacée (exemple : tamier).

Les racines


Les Racines constituent la partie souterraine de la Plante.
Trois types principaux de systèmes racinaires existent (voir Figures ci-dessous) :
- Figure 1 : les Racines en pivot qui s'enfoncent verticalement dans le sol (exemples : chêne, noyer, radis, carotte),
- Figure 2 : les Racines en fascicule ou en coeur disposées en touffe à la base de la Tige (exemples : érable, tilleul, poireau, maïs, Graminées),
- Figure 3 : les Racines traçantes qui sont latérales à extension horizontale (exemples : frêne, peuplier, haricot, Fabacées).
Types de racines pour une plante

La respiration


La Respiration d'une Plante est double : Respiration végétale jour et nuit (avec absorption d'oxygène et rejet de gaz carbonique) et Photosynthèse le jour (opération inverse mais massive).
La Respiration se fait essentiellement par les Stomates des Feuilles chez les Plantes terrestres et par des Aérenchymes chez les Plantes aquatiques.

La nutrition


Pour se Nourrir, une Plante consomme les éléments suivants :
- eau et sels minéraux (essentiellement azote, phosphore et potassium) puisés dans le sol par les Racines,
- gaz carbonique capté dans l'air par les Feuilles (Stomates),
- sucre (glucose) synthétisé dans les Feuilles (Chloroplastes) par la lumière du soleil à partir de l'eau et du carbone issu du gaz carbonique (Photosynthèse).

La reproduction


Modes de reproduction des Plantes :

Les Plantes se reproduisent selon trois modes possibles :
1. Multiplication asexuée ou végétative, sans Graines ni Spores, où la Plante produit un clone par division cellulaire (mitose) de type fragmentation, greffage, bouturage ou marcottage.
2. Reproduction sexuée par les Spores qui comporte généralement deux phases :
      2.1. Phase de reproduction asexuée (Sporogenèse), où la Plante produit par division cellulaire (méiose) des Spores qui, après dispersion et germination, produisent chacune un organisme végétal (Gamétophyte) différent de la Plante et pouvant être unisexué (mâle ou femelle) ou bisexué. Le Gamétophyte produit ensuite des Gamètes qu'il disperse le plus souvent dans le milieu environnant.
      2.2. Phase de reproduction sexuée (Fécondation), où deux Gamètes mâle et femelle fusionnent et produisent un Embryon. La Fécondation peut être externe (en milieu aquatique notamment) ou interne au Gamétophyte femelle ou bisexué. L'Embryon se développe ensuite en parasite du Gamétophyte pour devenir une nouvelle Plante (cas des Plantes Sporophytes) ou une Graine (cas des Plantes Spermaphytes).
3. Reproduction sexuée par les Fleurs, où le Gamétophyte femelle n'est pas dispersé et reste inclus dans la Plante, avec apparition de l'Ovule qui protège et nourrit l'Embryon.


Diversité des Gamétophytes :
- Chez les champignons et les lichens, le Gamétophyte est le mycélium dit "primaire" (directement issu de la germination) qui est un réseau de longs filaments unisexués (hyphes) se ramifiant et s'agglomérant dans le sol.
- Chez les mousses et hépatiques (Bryophytes), le Gamétophyte est un ensemble de filaments unisexués (protonéma) ramifiés et riches en chlorophylle.
- Chez les algues (Phycophytes), le Gamétophyte se présente sous divers aspects selon les Espèces (cellules isolées ou regroupées en colonne, filament, tube, etc.).
- Chez les fougères et Plantes apparentées (Ptéridophytes), le Gamétophyte est un petit organisme vert en forme de coeur (prothalle) se fixant au sol par des racines (bisexué chez la fougère, unisexué chez la prêle, le lycopode et la sélaginelle).
- Chez les Plantes à fleurs (Spermaphytes), le Gamétophyte mâle est le Tube pollinique du grain de Pollen. Le Gamétophyte femelle est le sac embryonnaire de l'Ovule (chez les Angiospermes) et l'Endosperme de l'Ovule (chez les Gymnospermes).


Cas des Plantes à fleurs :

La reproduction sexuée des Plantes à fleurs (Spermaphytes) se fait par l'intermédiaire du Pollen selon les étapes suivantes :
1. Le Pollen est un ensemble de grains mâles minuscules (Spores mâles appelées microspores) contenus dans les Etamines d'une Fleur. Chaque grain contient deux Gamètes mâles.
2. Pollinisation (voir Figure 1 ci-dessous) : Les grains de Pollen sont dispersés par le vent, les insectes ou les oiseaux, sur les Stigmates des Carpelles du Pistil (cas des Angiospermes) ou directement sur les Ovules Nus (cas des Gymnospermes).
3. Germination (voir Figure 2 ci-dessous) : Si un grain de Pollen atterrit sur le Pistil ou l'Ovule d'une Fleur de la même Espèce, alors le grain germe en formant un Tube pollinique.
4. Cheminement (voir Figure 2 ci-dessous) : Chez les Angiospermes, au contact des Stigmates, chaque Tube pollinique, tel une racine, va s'enfoncer et progresser dans les tissus lâches du Style pour aller au contact d'un Ovule non déjà fécondé et le pénétrer en passant par son Micropyle. Chez les Gymnospermes, le grain de Pollen germe dans l'Ovule après l'avoir pénétré par son Micropyle. Dans les deux cas, le Tube pollinique né de la germination continue ensuite sa progression vers la Gamète femelle de l'Ovule.
5. Libération (voir Figure 2 ci-dessous) : Les Gamètes mâles contenues dans le grain de Pollen empruntent le Tube pollinique et sont libérées au niveau de la Gamète femelle de l'Ovule.
6. Fécondation et nouaison : Les Ovules, issus de Spores femelles (appelées macrospores), se transforment en Graines (Fécondation) et les Ovaires du Pistil en Fruit (nouaison).

Description d un carpelle de fleur Tube pollinique des angiospermes

Les types sexuels


Types sexuels d'une Fleur :
Une Fleur peut être de type Bisexué (appelé également Hermaphrodite) ou Unisexué (mâle ou femelle).

Types sexuels d'une Plante à fleurs :
Parmi les Plantes à fleurs, une Espèce peut être de type Hermaphrodite, Unisexué ou Polygame, selon la répartition des types de Fleurs sur la Plante.
Dans le cas Unisexué, la Plante peut être Monoïque (dont les Fleurs sont portées par le même Pied) ou Dioïque (dont les Fleurs sont portées par des Pieds différents).
Par ailleurs, une même Plante, bien qu'Hermaphrodite ou Polygame, peut être Autostérile et nécessiter une pollinisation croisée par un autre Pied pour être Fécondée.
La sexualité d'une Espèce peut aussi évoluer avec l'âge. Par exemple, dans le cas du pin sylvestre, chez le vieil Arbre, la sexualité mâle envahit presque toutes les Branches, la sexualité femelle étant repoussée vers le haut de l'Arbre.

Formule florale


La Formule florale traduit les caractéristiques essentielles d'une Espèce. Sous forme simplifiée et en notation française, cette Formule se présente par la succession des symboles suivants :
- Sexualité : Hermaphrodite (symbole ⚥ ou H), Unisexué Mâle (symbole ♂ ou M), Unisexué Femelle (symbole ♀ ou F) ou Polygame (andro-sexué (symbole ⚥ ♂ ou HM), gyno-sexué (symbole ⚥ ♀ ou HF) ou tri-sexué (symbole ⚥ ♂ ♀ ou HMF)).
- Symétrie : Actinomorphe (symbole O avec point ou croix centrale éventuelle, ou symbole *), Zygomorphe (symbole •|• ou X) ou Asymétrique (rien ou symbole $)
- Pour chaque Pièce florale : nombre d'organes (0, 1, 2, 3, 4, 5... 12, n ou ∞), alternative ou plage éventuelle (signe -), groupage éventuel (signe +), type d'organe (Tépale (T), Sépale (S), Pétale (P), Etamine (E), Carpelle (C)), organes éventuellement Soudés (entre parenthèses ou crochets)
- Position de l'ovaire par rapport aux Pièces florales : position Infère (Carpelle C surligné ou mot "infère") ou position Supère (Carpelle C souligné ou mot "supère").
- Fruit éventuel

Exemple 1 des Brassicacées ou Crucifères (chou, radis, etc.) : la Formule florale H O 4S 4P 2+4E (2C) supère silique indique que l'Espèce est Hermaphrodite, Actinomorphe, à 4 Sépales Libres, 4 Pétales Libres, 6 Etamines en deux groupes (2 grandes et 4 petites), 2 Carpelles Soudés en position Supère, le fruit étant une Silique.

Exemple 2 de la massette (Famille des Typhacées) : la Fleur est Unisexuée et Incomplète. La première Formule florale M O nT (3E) indique que l'Espèce mâle est Actinomorphe, à n Tépales Libres (réduits à des poils) et 3 Etamines Soudées (à la base). La seconde Formule florale F O nT 1C supère akène indique que l'Espèce femelle est Actinomorphe, à n Tépales Libres (réduits à des poils) et 1 Carpelle en position Supère, le fruit étant un Akène.

Port de la plante


Le Port d'une Plante est sa stature aérienne générale (voir Figure ci-dessous).

Pour une Plante Ligneuse, le Port peut être :
- Dressé (Arbre ou Arbrisseau)
- ou Grimpant Ligneux (exemple : lierre grimpant).

Pour une Plante Herbacée, le Port peut être :
- Montant (cas général),
- Rampant (exemple : lierre terrestre)
- ou Grimpant Herbacé (exemple : tamier).
Types de port pour une plante

Plantes résineuses


Certaines Plantes sécrètent une substance liquide plus ou moins visqueuse (la Résine) qui "transpire" vers la surface et qui a essentiellement pour fonction d'assurer la cicatrisation en cas de blessure ou de se protéger en cas d'attaques de parasites.
Les Plantes Résineuses (voir Figure ci-dessous) regroupent la quasi-totalité des Conifères (contre-exemple : genévrier commun) avec quelques Feuillus (exemples : manguier, pistachier) et quelques Herbacées (exemples : cannabis, galbanum d'Iran).
En particulier, contrairement à ce qu'on peut lire couramment, l'if qui est un Faux-conifère n'a ni Cône ni Résine.

Légende de la Figure ci-dessous : (c) cannabis, (f) frêne, (m) manguier, (s) sapin, (t) thuya, (g) genévrier commun, (i) if, (b) bruyère commune.
Plantes ligneuses resineuses et non resineuses

Plantes piquantes

Certaines Plantes portent des Epines (excroissances Ligneuses et pointues) qui peuvent se situer à différents niveaux : Tronc, Branches, Tiges, Feuilles, etc.
Une première explication de l'existence d'Epines serait une forme de protection contre les herbivores.
Une seconde explication est liée à l'aridité du milieu. La présence d'Epines est en effet fréquente chez les Plantes des zones arides. De plus, les Plantes pourvues d'Epines dans une région sèche n'en produisent généralement pas lorsqu'on les cultive dans un milieu humide (cf [THOMAS, Petit flore, p.429]). La présence d'Epines serait alors une forme de captation de l'humidité ambiante en aidant la rosée à se condenser.

5.2. Les feuilles

Sommaire :

  1. Définitions
  2. Type de feuilles
  3. Disposition des feuilles sur la tige
  4. Squelette d'une feuille plate
  5. Bord d'une feuille plate
  6. Forme d'une feuille plate
  7. Les stipules
Définitions


La Feuille est l'organe de la Respiration des Plantes, inséré sur la Tige et possédant un Bourgeon, un Pétiole et une ou plusieurs Folioles.

Le Bourgeon est un petit renflement de la Plante qui donne naissance aux Branches, Tiges, Feuilles, Fleurs et Fruits. Les Bourgeons sont généralement nus chez les Herbacées et entourés d'écailles protectrices chez les Ligneux.
La Tige porte le Bourgeon à la base du Pétiole, parfois accompagné de Stipules.

Structure d'une feuille

Type de feuilles


Une Feuille peut être de trois types : Plate, Aiguille (exemples : sapin pectiné, if) ou Ecaille (exemples : thuya, bruyère commune). Voir Figure ci-dessous.

Une Feuille Plate est une Feuille dont le Limbe est une surface sans creux ni reliefs prononcés. Elle peut être Simple ou Composée.
Une Feuille Plate est Simple lorsqu'elle est formée d'une seule Foliole (exemple : chêne rouge).
Une Feuille Plate est Composée lorsqu'elle est formée de plusieurs Folioles (exemple : marronnier commun). Une Foliole peut être elle-même Composée (Feuille doublement Composée, exemple : albizia).

Une Aiguille est une Feuille linéaire très étroite (avec moins de 3 mm en largeur), quelle que soit sa section (plate ou non). Une Aiguille a généralement une section ronde (exemple : sapin pectiné) et plus rarement une section plate (exemple : if), triangulaire (exemple : pin cembro) ou à 4 angles (exemple : épicéa commun).

Une Ecaille est une Feuille imbriquée (se chevauchant partiellement avec d'autres Ecailles). Les Ecailles faciales et latérales autour de la Tige peuvent être différentes (exemple : thuya) ou identiques (exemple : bruyère commune).
Type de feuilles

Disposition des feuilles sur la tige


Les Feuilles disposées sur la Tige d'une Plante peuvent être Isolées ou Groupées (voir Figure ci-dessous).
Les Feuilles Isolées sont disposées isolément sur la Tige. Elles peuvent être Alternées (exemples : chêne rouge, noyer commun) ou Opposées (exemples : érable champêtre, marronnier commun).
Les Feuilles Groupées sont disposées en groupe sur la Tige. Elles peuvent être Gainées (exemple : pin de Monterey) ou Touffées (exemples : Aiguilles du cèdre, Feuilles Plates du catalpa commun).
Disposition des feuilles plates sur la tige

Squelette d'une feuille plate


Le Squelette d'une Feuille Plate est :
- la structure des Nervures si la Feuille est Simple,
- la structure des Folioles si la Feuille est Composée.
Le Squelette peut être Palmé (exemples : hibiscus, figuier, marronnier commun) ou Penné (exemples : prunier, chêne rouge, robinier). Voir Figure ci-dessous.
Squelette d une feuille plate

Bord d'une feuille plate


Le Bord d'une Feuille Plate est le contour du Limbe. Il peut se classer simplement et sans ambiguïté comme suit :
- Lisse (exemples : buis, laurier sauce, chêne pédonculé)
- Denté (exemples : chêne rouge, peuplier tremble, viorne lantane, orme)
Cette classification englobe tous les cas spéciaux (voir Figure ci-dessous).
Attention : Ne pas confondre le Bord avec la Forme. Ainsi une Feuille à Forme Lobée peut être à Bord Denté (exemple : chêne rouge) ou Lisse (exemple : chêne pédonculé).
Bords speciaux d une feuille plate

Forme d'une feuille plate


La Forme d'une Feuille Plate est la Forme de chaque Foliole. Elle peut se classer simplement et sans ambiguïté comme suit (voir Figure ci-dessous) :
- en Coeur (exemples : noisetier, tilleul)
- Ronde (exemples : peuplier tremble, abricotier)
- Ovale (exemples : orme, citronnier, marronnier commun, noyer commun)
- Triangulaire/losangique (exemples : peuplier noir, bouleau verruqueux)
- Lancéolée (exemples : olivier, troène d'Europe, frêne oxyphylle)
- (Linéaire Etroite), cette forme étant reclassée plus globalement comme appartenant au Type Aiguille quelle que soit sa section (plate ou non, exemple : if).
- Lobée (exemples : figuier, érable champêtre, chêne pédonculé, clématite des Alpes)
- à Foliole Composée lorsque la Feuille est Composée (exemples : févier, albizia).

Forme d une feuille plate

Les stipules


La Stipule est une excroissance située à la base du Pétiole d'une Feuille, généralement en nombre pair, et pouvant avoir différentes formes (voir Figures ci-dessous) :
Figure 1 : écaille (exemple : hêtre),
Figure 2 : petite feuille (exemple : églantier),
Figure 3 : épine (exemple : robinier),
Figure 4 : glande nectarifère (exemple : merisier),
Figure 5 : poil (exemple : jatropha spicata),
Figure 6 : vrille (exemple : salsepareille).

Stipule de hetre en ecailles Stipule d'églantier en petite feuille Stipule de robinier en epines Stipule de merisier en glandes nectariferes Stipule de jatropha spicata en poils Stipule de salsepareille en vrilles

Les Stipules sont présentes sur près de 20 % des Plantes Angiospermes et sont fréquentes chez les Rosacées.

La fonction des Stipules est apparemment multiple :
- protection des Bourgeons contre le gel et les attaques des insectes (Stipules écailleuses),
- complément de Photosynthèse des Feuilles (Stipules foliacées),
- protection contre les insectes de grande taille (Stipules épineuses),
- attirance des fourmis qui assurent alors la protection des Feuilles contre les insectes de petite taille (Stipules glandulaires),
- captation de rosée (Stipules poilues),
- mise en tension de certaines Tiges Grimpantes volubiles pour favoriser leur croissance en hauteur (Stipules en vrille).

5.3. Les fleurs

Sommaire :

  1. Définitions
  2. Disposition des fleurs sur les tiges
  3. Forme de la corolle
  4. Les bractées
Définitions


La Fleur est l'organe reproducteur des Plantes, inséré sur la Tige par un Pédoncule renflé en son extrémité en un Réceptacle portant un ensemble de quatre Pièces florales (voir Figure ci-dessous, cf [THOMAS, Petite flore, p.412]) :
- Le CALICE composé de sépales,
- La COROLLE composée de pétales,
- L'ANDROCEE composé d'étamines,
- Le GYNECEE OU PISTIL, composé de carpelles.
Au niveau du Pédoncule se trouvent parfois une ou plusieurs Bractées.

Structure d une fleur

Dans certains cas, il peut manquer :
- la Corolle (cas fréquent des Fleurs Apétales),
- la Corolle et le Calice (cas des Fleurs Nues. Exemple : frêne),
- une des Pièces reproductrices (cas des Fleurs Unisexuées, mâles ou femelles. Exemple : Famille des Salicacées)
- ou toutes les Pièces reproductrices (Fleur Stérile).

Disposition des fleurs sur les tiges


Les Fleurs disposées sur les Tiges d'une Plante peuvent être Solitaires ou groupées en Inflorescences.

La Fleur solitaire est une Fleur isolée qui peut être :
- unique sur la Plante (cas rare, exemples : tulipe, parisette, pavot)
- ou dispersée (cas rare également, exemples : pervenche, véronique, géranium sanguin).

L'Inflorescence est le mode de groupement des Fleurs d'une Plante qui peut être Simple ou Composé.

Une Inflorescence est dite Simple (voir Figure ci-dessous) lorsque toutes ses Fleurs sont :
- Alternées (type Grappe, Epi ou Corymbe),
- Touffées (type Ombelle ou Capitule),
- ou Ramifiées (type Cyme).
Un Capitule est généralement en forme de tête aplatie. Mais il peut se présenter sous forme de colonne (Spadice) ou d'urne (Sycone).
Certaines Inflorescences possèdent une Involucre à leur base.

Inflorescences simples
Inflorescences de type cyme

Une Inflorescence est dite Composée lorsqu'elle est formée de plusieurs Inflorescences Simples. Elle peut être :
- homogène ; exemples : Grappe de Grappes, Epi d'Epis (nombreuses graminées), Ombelle d'Ombelles (ombellifères), Capitule de Capitules (exemple : edelweiss),
- ou hétérogène ; exemples : Grappe d'Epis (nombreuses Graminées), Grappe d'Ombelles (exemple : lierre), Grappe de Cymes (exemples : lilas, marronnier, vigne), Corymbe de Capitules (Famille des Composées Liguliflores), Epi de Cymes (exemples : bananier, Famille des Lamiacées).

Forme de la corolle


La forme de la Corolle a été utilisée en Europe par nombre de botanistes du 17e et 18e siècle comme premier critère d'identification des Plantes (voir Classification Tournefort).
De nos jours, d'autres méthodes existent, plus ou moins accessibles aux botanistes amateurs, toutes basées sur la classification Jussieu (voir Brève histoire de la classification des plantes).

Les bractées


La Bractée est une Feuille non ordinaire par sa taille, sa forme ou sa couleur, située à la base d'un Pédoncule de Fleur Solitaire ou d'Inflorescence (exemples : tilleul, arum, Graminées, sapin Douglas).
Elle est de structure membraneuse ou écailleuse, souvent petite (exemple : sapin Douglas), parfois géante et colorée (exemple : spathe de l'arum), parfois refermée sur elle-même (exemple : utricule de la laîche appauvrie), parfois soudée à d'autres Bractées (exemple : bogue épineuse de châtaigner).

L'Involucre est un ensemble de Bractées formant une couronne ou une collerette, notamment chez les Apiacées (Ombellifères) et les Astéracées (Composées). Exemple : carotte sauvage.

Le Calicule est un ensemble de Bractées formant un second Calice (souvent de couleur verte) à l'extérieur du Calice ordinaire et dans l'intervalle des Sépales ordinaires, considéré comme des Stipules de Sépales (exemples : fraisier, oeillet, mauve, cotonnier).

La Figure 1 ci-dessous montre une Bractée soudée au Pédoncule de la Cyme du tilleul.
La Figure 2 ci-dessous montre une Bractée de type Spathe qui enveloppe le Spadice de l'arum.
La Figure 3 ci-dessous montre une paire de Bractées de type Glume, Glumelle et Glumellule, qui enveloppe l'Epi des Graminées.
La Figure 4 ci-dessous montre l'ensemble des Bractées portées par le Cône du sapin Douglas, chaque Ecaille étant accompagnée par une Bractée à trois pointes.
La Figure 5 ci-dessous montre l'Involucre de l'Ombelle de la carotte sauvage.
La Figure 6 ci-dessous montre le Canicule du fraisier.
Bractée sur pedicule de tilleul Bractée de type spathe enveloppant le spadice de l arum Bractées de type glume qui enveloppent l epi des graminees Bractees du sapin Douglas

Involucre de la carotte sauvage Calicule du fraisier

Les Bractées sont fréquentes chez les Angiospermes.
Dans le cas d'une Fleur Solitaire, lorsque les Bractées sont placées juste sous le Calice, elles peuvent se différencier des Sépales par les bourgeons Axillaires, caractéristique des Feuilles.
Dans le cas d'une Inflorescence Composée (exemple : Ombelle d'Ombelles), on peut avoir un Involucre tant au niveau primaire qu'au niveau secondaire (appelé alors Involucelle).

La fonction des Bractées est apparemment multiple :
- remplacer ou seconder les Sépales dans leur rôle de protection des organes de la Fleur en bouton,
- pour les Bractées fortement colorées, remplacer ou seconder les Pétales dans leur rôle d'attraction visuelle des insectes pollinisateurs,
- venir en complément de Photosynthèse des Feuilles, comme chez les Graminées.

5.4. Les fruits

Sommaire :

  1. Définitions
  2. La drupe
  3. La baie
  4. L'akène
  5. La capsule
  6. Le schizocarpe
  7. Les fruits complexes (ou faux-fruits)
  8. Le cône
  9. Le fruit-graine
  10. Déhiscence et indéhiscence
Définitions


Le Fruit est la partie de la Plante qui favorise la Reproduction de l'Espèce en protégeant les Graines et en favorisant leur dissémination.
Le Fruit contient les Graines et succède à la Fleur Fécondée (pollinisée) par transformation de l'Ovaire du Pistil.
Attention : le terme "Fruit" (au sens large) inclut le cas des Fleurs sans Ovaires (cas des Gymnospermes où les Ovules sont Nus).

La Figure ci-dessous montre les différentes couches protectrices (Péricarpe) du Fruit chez les Angiospermes.
- L'Epicarpe ou Exocarpe qui est la paroi externe (peau ou écorce) du Fruit,
- Le Mésocarpe qui est la chair ou pulpe du Fruit,
- L'Endocarpe qui est la paroi interne qui tapisse les Loges du Fruit abritant les Graines.

Structure des couches protectrices d un fruit

Chez les Angiospermes, le Fruit est Simple, Multiple ou Complexe (cf [GALLAND, Tableau 2, p.123]).
Les Fruits Simples et Multiples sont Charnus ou Secs comme suit :
- Fruits Charnus (Drupe, Baie) : l'Epicarpe est généralement mince, dur (sans être Ligneux) et coloré. Le Mésocarpe est Charnu. L'Endocarpe peut être souple (Baie), ou au contraire Sclérifié formant un Noyau autour des Graines (Drupe).
- Fruits Secs (Akène, Capsule, Schizocarpe) : les trois couches sont toutes Sclérifiées et forment une paroi membraneuse plus ou moins dure (Coque).
Les Fruits Complexes sont généralement Charnus.

Chez les Gymnospermes, le "Fruit" (au sens large) est un Cône ou un Fruit-graine.

La drupe


La Drupe est un Fruit charnu à Noyaux, issu d'un Pistil à un seul Carpelle, à une ou plusieurs Loges, et à une ou plusieurs Graines par Loge (cf [REILLE, Graines]).
L'Endocarpe dur peut prendre la forme de un ou de plusieurs Noyaux, chacun pouvant abriter une ou plusieurs Graines (les Amandes).
La partie comestible peut être l'extérieur du Noyau (exemple : prune) ou l'intérieur (exemple : noix).
Certaines Drupes sont Multiples (Polydrupe).

Les différents cas sont les suivants :
- Le cas "1 Noyau, 1 Loge, 1 Graine" est le plus courant (exemples : prune d'ente, noix du noyer, noix de coco, pistache, mangue, olive, amande, drupéole de framboise, drupéole de mûre de ronce).
- Le cas "1 Noyau, plusieurs Loges, 1 Graine par Loge" est plus rare (exemples : cornouille, lilas de Perse, prune de Cythère).
- Le cas "plusieurs Noyaux, 1 Loge par Noyau, 1 Graine par Loge" est très rare (exemples : cerise de café, houx, nerprun purgatif).
- Le cas "plusieurs Noyaux, plusieurs Loges par Noyau, 1 Graine par Loge" est très rare (exemple : certaines buglosses).
- Le cas "2 à 4 Noyaux, 1 Loge par Noyau, 2 Graines par Loge" est très rare (exemple : camélée).
- Le cas général "un ou plusieurs Noyaux, une ou plusieurs Loges par Noyau, plusieurs Graines par Loge" est possible en théorie (autres exemples non trouvés).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit Charnu du prunier d'ente. C'est une Drupe (pruneau) de type "1 Noyau, 1 Loge, 1 Graine". Epicarpe et Mésocarpe sont charnus et comestibles. L'Amande centrale n'est pas comestible.
La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit Charnu du noyer. C'est une Drupe (noix) de type "1 Noyau, 1 Loge, 1 Graine" . Epicarpe et Mésocarpe (qui constituent le "brou") sont charnus mais non comestibles. L'Amande centrale est comestible.
La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit Charnu du framboisier. C'est une polyDrupe (framboise), chaque drupéole étant de type "1 Noyau, 1 Loge, 1 Graine".
La Figure 4 ci-dessous montre le Fruit Charnu du cornouiller mâle. C'est une Drupe (cornouille) de type "1 Noyau, 2 Loges, 1 Graine par Loge".
La Figure 5 ci-dessous montre le Fruit Charnu du caféier. C'est une Drupe (cerise de café) de type "2 Noyaux, 1 Loge par Noyau, 1 Graine par Loge". Le Mésocarpe est charnu et devient, une fois séché, la "cascara" dont on fait des infusions. L'Endocarpe est très mince (la "parche").
La Figure 6 ci-dessous montre le Fruit Charnu du houx. C'est une Drupe (cerise de houx) de type "4 Noyaux, 1 Loge par Noyau, 1 Graine par Loge".
La Figure 7 ci-dessous montre le Fruit Charnu de la camélée. C'est une Drupe de type "2 à 4 Noyaux, 1 Loge par Noyau, 2 Graines par Loge".

Fruit charnu du prunier d ente de type drupe a un noyau uniloculaire Fruit charnu du noyer de type drupe a un noyau uniloculaire Fruit charnu du framboisier de type polydrupe Fruit charnu du cornouiller male de type drupe a un noyau biloculaire Fruit charnu du cafeier de type drupe a deux noyaux uniloculaires Fruit charnu du houx de type drupe a quatre noyaux uniloculaires Fruit charnu du camelee de type drupe a trois noyaux uniloculaires

La baie


La Baie est un Fruit charnu à Pépins, issu d'un Pistil à un seul ou plusieurs Carpelles Soudés, à une ou plusieurs Loges, et à une ou plusieurs Graines par Loge (cf [REILLE, Graines]).
La Baie unicarpellée (rare) est en fait un Follicule devenu charnu (exemple : certaines Espèces du Genre Actaea).
L'Endocarpe souple peut abriter une ou plusieurs Graines (les Pépins).
Certaines Baies sont de grande taille (Pépons) ou structurées en quartiers comestibles (Agrumes).

Les différents cas sont les suivants :
- Le cas "1 Loge, 1 Graine" est courant (exemples : avocat, datte, noix de muscade), le Pépin unique étant généralement géant.
- Le cas "1 Loge, 2 Graines" est plus rare (exemple : raisin).
- Le cas "1 Loge, plusieurs Graines" est très rare (exemple : cucubalus baccifer).
- Le cas "2 Loges, une ou plusieurs Graines par Loge" est courant (exemples : tomate, poivre giroflée).
- Le cas "plusieurs Loges, une ou plusieurs Graines par Loge" est également courant (exemple : orange).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit Charnu de l'avocatier. C'est une Baie (avocat) de type "1 Loge, 1 Graine". La Graine est un Pépin géant.
La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit Charnu de la vigne. C'est une Baie (raisin) de type "1 Loge, 2 Graines". L'Endocarpe n'est pas toujours visible.
La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit Charnu de la tomate. C'est une Baie (tomate) de type "2 Loges, une ou plusieurs Graines par Loge". Les nombreux Pépins produisent un gel Loculaire dans lequel ils baignent.
La Figure 4 ci-dessous montre le Fruit Charnu de l'oranger. C'est une Baie (orange) de type "plusieurs Loges, une ou plusieurs Graines par Loge". L'Epicarpe est la peau extérieure jaune (le "zeste"). Le Mésocarpe est la couronne blanche. L'Endocarpe est la fine membrane qui tapisse les Loges (les "quartiers") contenant les Pépins. La partie comestible de l'orange ("pulpe") n'est pas le Mésocarpe mais le tissu spongieux gorgé de sucs qui remplit chaque Loge et qui est produit par l'Endocarpe.

Fruit charnu de l avocatier de type baie a une seule loge Fruit charnu de la vigne de type baie a une seule loge Fruit charnu de la tomate de type baie biloculaire Fruit charnu de l oranger de type baie a multiples loges

L'akène


L'Akène est un Fruit sec Indéhiscent issu d'un Pistil à un seul Carpelle, à une seule Loge et une seule Graine (cf [REILLE, Graines]).
Certains Akènes sont Multiples (Polyakène), ailés (Samares), Aigrettés, à Graine soudée (Caryopses) ou à Péricarpe très dur (Nucules).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit Sec du noisetier. C'est un Akène (noisette). Sous la Coque se trouve la Graine.
La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit Sec du litchi. C'est un Akène (Arille). Sous la Coque se trouve une enveloppe épaisse charnue ("Arille") qui est une expansion du Tégument de la Graine.
La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit Sec du châtaignier. C'est un polyAkène (1 à 5 châtaignes) placé dans une bogue protectrice hérissée de longs piquants. Sous la Coque de chaque châtaigne se trouve une Graine (comestible) plus ou moins cloisonnée par une peau.
Au niveau culinaire, le "marron" est issu d'une variété cultivée et améliorée de châtaigniers dont les bogues ne contiennent qu'un seul Fruit et dont la Graine comestible est très peu cloisonnée.

Fruit sec du noisetier de type akene Fruit sec du litchi de type akene Fruit sec du chataignier de type akene

La capsule


Au sens strict, la Capsule est un Fruit sec Déhiscent à une ou plusieurs fentes d'ouverture, issu d'un Pistil à plusieurs Carpelles Soudés entre eux, à une ou plusieurs Loges, et à une ou plusieurs Graines par Loge.
Au sens large, la Capsule peut être également issue d'un Pistil à un seul Carpelle, ce qui inclut notamment la Gousse et la Follicule.
La Gousse est une Capsule à un Carpelle, deux fentes d'ouverture et une Loge à une ou plusieurs Graines. C'est le Fruit caractéristique des Plantes de la Famille des Légumineuses (haricot, fève, lentille, pois, etc.).
Le Follicule est une Capsule à un Carpelle, une fente d'ouverture et une Loge à une ou plusieurs Graines. C'est le Fruit caractéristique des Plantes de la Famille des Renonculacées (pivoine, ancolie, hellébore, etc.), des Magnoliacées (magnolia) et de certaines Schisandracées (badianier).
Certaines Capsules sont Multiples (Polyfollicule).

Les différents cas sont les suivants :
- Le cas "Gousse, 1 Loge, 1 Graine" est rare (exemple : sainfoin).
- Le cas "Gousse, 1 Loge, plusieurs Graines" est courant (exemple : petit pois).
- Le cas "Follicule, 1 Loge, 1 Graine" est rare (exemples : follicule d'anis étoilé, berberis).
- Le cas "Follicule, 1 Loge, plusieurs Graines" est courant (exemple : follicule de pied d'alouette).
- Le cas "Capsule au sens strict, 1 Loge, 1 Graine" est rare (exemple : Amaranthacées).
- Le cas "Capsule au sens strict, 1 Loge, plusieurs Graines" est courant (exemple : mouron rouge).
- Le cas "Capsule au sens strict, plusieurs Loges, 1 Graine par Loge" est courant (exemple : marron).
- Le cas "Capsule au sens strict, plusieurs Loges, plusieurs Graines par Loge" est courant (exemple : giroflée).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit Sec du pois. C'est une Capsule (petit pois) de type "Gousse, 1 Loge, plusieurs Graines".
La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit Sec de l'anis étoilé. C'est un polyFollicule de 8 Follicules, chacun de type "Follicule, 1 Loge, 1 Graine".
La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit Sec du pied d'alouette. C'est un polyFollicule de 3 à 5 Follicules, chacun de type "Follicule, 1 Loge, plusieurs Graines".
La Figure 4 ci-dessous montre le Fruit Sec du mouron rouge. C'est une Pyxide de type "Capsule au sens strict, 1 Loge, plusieurs Graines".
La Figure 5 ci-dessous montre le Fruit Sec du marronnier. C'est une Capsule hérissée de petits pics, de type "Capsule au sens strict, plusieurs Loges (entre 1 et 3), 1 Graine par Loge". Chaque Graine est un marron qui est toxique.
La Figure 6 ci-dessous montre le Fruit Sec de la giroflée. C'est une Silique de type "Capsule au sens strict, plusieurs Loges (2), plusieurs Graines par Loge".

Fruit sec du pois de type gousse uniloculaire Fruit sec de l anis etoile de type polyfollicule uniloculaire Fruit sec du pied-d-alouette de type polyfollicule uniloculaire Fruit sec du mouron rouge de type pyxide uniloculaire Fruit sec du marronnier de type capsule pluriloculaire Fruit sec de la giroflee de type silique biloculaire

Le schizocarpe


Le Schizocarpe est un Fruit Sec (ou peu Charnu) issu d'un Pistil à plusieurs Carpelles et qui se fragmente à maturité en autant de Méricarpes que de Carpelles (exemples : Fruit des Ombellifères, des Malvacées, des Génariacées).
Les Carpelles sont généralement Soudés (Pistil Gamocarpellé).
Le Méricarpe est généralement Indéhiscent et à une seule Graine, pouvant être :
- un Akène (cas courant),
- une Drupe (exemple : certains Cneorum),
- une Baie (exemple : certains Malvaviscus).
Certains Méricarpes peuvent être Déhiscents (exemples : mercuriale, euphorbe, géranium).

La Figure 1 ci-dessous montre le Schizocarpe de l'érable qui est constitué d'une paire d'Akènes ailés (Samare) soudés entre eux et au Pédoncule, les Akènes se séparant lors de la fragmentation du Schizocarpe.
Les Figures 2 et 3 ci-dessous montrent le Schizocarpe de la rose trémière (avant et après fragmentation) qui est constitué d'une couronne d'Akènes accolés autour du Réceptacle floral, chacun ayant la forme d'un disque.

Fruit sec de l erable de type schizocarpe Fruit sec de la rose tremiere de type schizocarpe Mericarpes de la rose tremiere apres fragmentation

Les fruits complexes (ou faux-fruits)


Un Fruit est Complexe lorsqu'il est issu, non seulement de la transformation de l'Ovaire du Pistil, mais aussi d'autres organes tels que :
- Pédoncule floral (exemple : anacarde),
- Réceptacle floral donnant un Fruit de type Piridion, constitué de Noyaux à Pépins (exemples : pomme, poire, coing, nèfle),
- Réceptacle floral donnant un Fruit de type polyAkène Charnu (exemples : fraise, cynorrhodon),
- Partie basale des Sépales, Pétales et Etamines (exemples : banane, airelle, Cucurbitacées),
- Autres Ovaires sur le Réceptacle floral de l'Inflorescence (exemple : figue),
- Autres Ovaires sur l'axe de l'Inflorescence (exemple : ananas, mûre du mûrier).
Les deux derniers types de Fruits complexes sont parfois appelés "Fruits Composés" car ils sont issus de plusieurs Fleurs d'une même Inflorescence (cf [GALLAND, Tableau 2, p.123]).

Attention : le terme de "fruit complexe" ne s'applique qu'aux Fruits pour lesquels la participation des organes autres que l'Ovaire du Pistil est importante. Par exemple, les Fruits Charnus issus d'un Ovaire Infère gardent leur terminologie d'origine (Baie, Drupe, Polydrupe) lorsque l'Ovaire est peu adhérent au Réceptacle floral (exemples : framboise, mûre de la ronce).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit Charnu du pommier (pomme). C'est un Piridion à cinq Loges. Chaque Loge est tapissée d'un Endocarpe Sclérifié (Noyau) comme le serait une Drupe. Chaque Noyau abrite deux Pépins comme le serait une Baie. Le Mésocarpe Charnu est double : un Mésocarpe externe issu de la transformation du Réceptacle floral (Conceptacle) et un Mésocarpe interne issu de la transformation de l'Ovaire.
La partie non comestible du Fruit est le "trognon" constitué du Mésocarpe interne, des Noyaux, des Pépins et, à chaque extrémité du Fruit, du Pédoncule et du vestige des Sépales desséchées, la Fleur étant issue d'un Ovaire Infère.
L'Espèce, bien qu'Hermaphrodite, est Autostérile et nécessite une pollinisation croisée par un autre Pied pour être Fécondée.

La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit Charnu du fraisier (fraise). C'est un polyAkène Charnu composé de multiples Fruits Secs (Akènes) accrochés dans des alvéoles à la surface du Fruit. La partie Charnue est le Réceptacle floral du Fruit. Le Calice est situé du même côté que le Pédoncule, la Fleur étant issue d'un Ovaire Supère.
Selon les Espèces, le fraisier peut être Hermaphrodite ou Unisexué.

La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit Charnu du bananier (banane). C'est une Baie à trois Loges dont la Fleur est issue d'un Ovaire Infère (ce qui la distingue des autres Baies).
L'Espèce est Polygame de type tri-Monoïque.
La banane sauvage n'est pas consommable car remplie de nombreux Pépins anguleux durs (voir Figure de gauche). La banane alimentaire, stérile et remplie d'Ovules non Fécondés, est issue de Cultivars produits par Hybridation et reproductibles par multiplication végétative (voir Figure de droite).

La Figure 4 ci-dessous montre le Fruit Charnu du figuier (figue). C'est un polyAkène Charnu composé de multiples Fruits Secs (Akènes) éparpillés dans la pulpe du Fruit. La partie Charnue est le Réceptacle floral de l'Inflorescence qui est de type Sycone dont la surface intérieure retient chaque Akène par son Pédoncule floral.
L'Espèce est Unisexuée de type Monoïque ou Dioïque.

Les Figures 5 et 6 ci-dessous montrent le Fruit Charnu de l'ananas (fruit = ananas). C'est un Epi de Baies disposées en huit hélices autour de l'axe de l'Inflorescence (hampe). Chaque Baie présente un "oeil" à la surface extérieure du Fruit, qui est le vestige des Bractées et des Sépales desséchées, la Fleur étant issue d'un Ovaire Infère.
L'Espèce, bien qu'Hermaphrodite, est Autostérile et nécessite une pollinisation croisée par un autre Pied pour être Fécondée.
L'ananas Fécondé n'est pas commercialisé car rempli de Pépins ronds et durs. L'ananas alimentaire, stérile et rempli d'Ovules non Fécondés, est reproductible par multiplication végétative.

Fruit charnu du pommier de type piridion        Fruit charnu du fraisier de type polyakene        Fruit charnu du bananier de type fausse baie        Fruit charnu du figuier de type polyakene        Fruit charnu de l ananas de type epi de baies Fruit charnu de l ananas - description

Le cône


Le cône (mâle ou femelle) est, par définition, un Epi d'Ecailles insérées en spirale autour d'un axe central et portant à leur base les organes sexués.

Parmi les Gymnospermes, le cône est, selon cette définition, l'organe reproducteur des Conifères. Leurs Fleurs sont toujours Unisexuées, mâle ou femelle, jamais hermaphrodites (cf [REILLE, Gymnospermes]).
Les deux sexes peuvent être portés par le même Pied (Espèce Monoïque, soit presque tous les Conifères) ou par des Pieds différents (Espèce Dioïque, exemple : araucaria).

La Fleur mâle, désignée sous le terme cône mâle, est une Fleur Nue composé d'une multitude d'Etamines écailleuses insérées en spirale autour d'un axe central. Chaque Etamine porte en base sur sa face externe deux sacs Polliniques. Les cônes mâles sont Solitaires ou groupés en Epi ou en Ombelle (exemple : cône mâle de l'épicéa commun).

Les Fleurs femelles sont groupées en Inflorescence de type Epi composé d'Ecailles Ligneuses aplaties et imbriquées, insérées en spirale autour d'un axe central. Chaque Ecaille porte en base sur sa face interne deux Ovules Nus donnant les Graines (exemple : cône femelle de l'épicéa commun).
Après Fécondation, l'Inflorescence devient un "Fruit" appelé Cône ou cône femelle, le terme "fruit" étant pris au sens large car la Fleur femelle n'a ni Carpelle ni Ovaire.

Attention : le mot cône recouvre deux notions différentes : le cône mâle est une Fleur unique, le cône femelle est une Inflorescence qui devient ensuite un "Fruit" (au sens large).

La forme du Cône est généralement ovoïde (exemple : mélèze) et plus rarement globuleuse (exemple : pin parasol), cylindrique (exemple : épicéa commun) ou en tonneau (exemple : cèdre).

Le port du Cône est particulier :
- Pendant la période de réceptivité du Pollen (quelques jours), le Cône est dressé avec Ecailles ouvertes. Elles se referment ensuite pendant la Fécondation et la maturation des Graines (de 6 à 24 mois selon les Espèces).
- Après Fécondation (cas des sapins en général, cèdre, mélèze), le Cône reste dressé jusqu'à maturité des Graines où il se désagrège progressivement en laissant sur la Branche une tige pointue (chandelle ou bougie).
- Après Fécondation (cas des pins en général, sapin Douglas, épicéa, tsuga), le Cône change de port et devient tombant jusqu'à maturité des Graines où il chute à terre.

La Figure 1 ci-dessous montre le cône mâle de l'épicéa commun.
La Figure 2 ci-dessous montre le cône femelle de l'épicéa commun.

Cone male de l epicea commun Cone femelle de l epicea commun

Le fruit-graine


Parmi les Gymnospermes, le Fruit-graine n'est pas un Cône mais une simple Graine Charnue dont l'enveloppe Charnue est produite par la Graine (exemples : if, ginkgo, cycas, gnetum).

La Figure 1 ci-dessous montre le Fruit-graine de l'if. La Graine a un Tégument Charnu (Arille), ce qui la fait ressembler à une Baie. La chair est comestible et la Graine est hautement toxique.
La Figure 2 ci-dessous montre le Fruit-graine du ginkgo. La Graine a un double Tégument, Charnu extérieurement et Coriace intérieurement, ce qui la fait ressembler à une Drupe. La chair est toxique et la Graine est comestible cuite.
La Figure 3 ci-dessous montre le Fruit-graine du cycas. La Graine a un Tégument Charnu recouvert d'un léger duvet, ce qui la fait ressembler à une Drupe. Tout le Fruit est toxique.
La Figure 4 ci-dessous montre le Fruit-graine du gnetum. La Graine a une enveloppe tissulaire ("chemise") doublant le Tégument, ce qui la fait ressembler à une Drupe. Tout le Fruit est comestible.

Fruit-graine de l if Fruit-graine du ginkgo Fruit-graine du cycas Fruit-graine du gnetum

Déhiscence et indéhiscence


La Déhiscence est l'ouverture spontanée, à maturité, d'un organe végétal (Etamine, Sporange, Fruit Sec) pour libérer son contenu (Graines, Spores, Pollen).
Dans le cas contraire (Indéhiscence), l'organe doit subir une décomposition organique ou une digestion par un animal pour libérer son contenu.

Un Fruit Charnu (Baie ou Drupe) est, sauf exception, indéhiscent.

Pour un Fruit Sec, les principaux modes de déhiscence sont les suivants :

- Follicule (voir Figure 1 ci-dessous, cf [DOUZET]) : Déhiscence ventrale (4) ou dorsale (9) avec exemple (5) de l'Aquilegia et exemples (6 & 7) de l'Helleborus.

- Gousse (voir Figure 1 ci-dessous, cf [DOUZET]) : Déhiscence (10) avec exemple (11) du Pisum et exemples (12 & 13) de Gousses Lomentacées de Hedysarum et Sophora.

- Capsule (voir Figure 2 ci-dessous) : La déhiscence peut être :
      - Loculicide par fentes d'ouverture longitudinales. Les fentes sont situées en milieu de la partie dorsale des Carpelles (exemple : Tulipe).
      - Septicide par fentes d'ouverture longitudinales. Les fentes sont situées au niveau de la suture inter-Carpelles (cas d'une placentation pariétale, exemple : Digitale), ou au niveau des cloisons dédoublées rendant les Carpelles Libres et Uniloculaires (cas d'une placentation axile, exemple : Mille-pertuis).
      - Septifrage (ou paraplacentaire) par fentes d'ouverture longitudinales. Les fentes sont situées de chaque côté de la suture inter-Carpelles (cas d'une placentation pariétale, exemple : Orchis), ou dans les cloisons elles-mêmes rendant le Fruit Uniloculaire (cas d'une placentation axile, exemple : Balsamine).
      - Denticide (Figure 3 ci-dessous). Les fentes d'ouverture sont des dents terminales (exemple : Caryophyllacées).
      - Poricide (Figure 4 ci-dessous). Les fentes d'ouverture sont des pores en sommet ou en base du Fruit (exemples : Pavot, Coquelicot).
      - Explosive. La déhiscence s'appelle autochorie (exemples : Hura crepitans, Impatiens, Ecballium elaterium).
- Capsule de type Pyxide (voir Figure 5 ci-dessous) : Déhiscence transversale. La fente d'ouverture est circulaire médiane.
- Capsule de type Silique (voir Figure 6 ci-dessous, cf [DOUZET]) : Déhiscence septifrage (6) avec exemple (7) de Brassicacée.

Par extension, on applique les termes Loculicide et/ou Septicide à la déhiscence de la Follicule et de la Gousse.

- Schizocarpe : La déhiscence peut être Loculicide, Septicide, Septifrage ou Explosive.

Dehiscence de la follicule et de la gousse        Dehiscence de la capsule par fentes longitudinales        Dehiscence de la capsule par fentes de type dent, pore ou cercle        Dehiscence de la silique

5.5. Les graines


La Graine est l'organe Reproducteur dormant des Plantes à fleurs qui résulte de la Fécondation de l'Ovule du Pistil.

La Graine est Nue chez les Gymnospermes (sans enveloppe protectrice) ou enfermée dans un Fruit chez les Angiospermes.
A maturité, la Graine est libérée par le Cône ou le Fruit, puis dispersée par le vent, l'eau ou les animaux. Ensuite, si les conditions d'humidité et de température sont réunies, la Graine germe et forme une nouvelle Plante identique.

La Figure ci-dessous montre la structure d'une Graine. Elle est constituée de trois parties :
- L'Episperme ou Tégument qui est la paroi protectrice externe (peau) de la Graine, qui peut être simple ou double,
- L'Endosperme ou Albumen qui est le tissu nourricier de la Graine pour l'Embryon,
- L'Embryon ou Plantule, qui est la future Plante composée d'une Radicule (future Racine), d'une Tigelle (future Tige), d'une Gemmule (futur Bourgeon) et de un ou deux cotylédons (futures Feuilles).
Le Micropyle est souvent visible sur la Graine.

Structure de la graine d une plante

5.6. Les spores


La Spore est l'organe Reproducteur dormant des Plantes qui résulte de la division de certaines cellules de la Plante (Sporogenèse).
La Spore peut être sexuée mâle (microspore), sexuée femelle (macrospore) ou bisexuée (porteuse des deux sexes).
Attention : une Spore n'est pas une Graine. La Spore est produite par les Sporanges de la Plante avant la Fécondation alors que la Graine est produite à partir de l'Ovule après la Fécondation.

La Spore est une cellule minuscule (de 1 à 20 millièmes de millimètre) produite et contenue dans le Sporange de la Plante.
A maturité, la Spore est libérée par le Sporange, puis disséminée par le vent, l'eau ou les animaux. Ensuite, si les conditions d'humidité et de température sont réunies, la Spore germe en donnant :
- soit un nouvel individu identique (cas des bactéries),
- soit un organisme végétal transitoire (Gamétophyte) différent de la Plante et producteur de Gamètes, lequel est une forme préparatoire à la Reproduction sexuée entre Gamètes mâles et Gamètes femelles (Fécondation).

Les Gamétophytes sont divers selon les Plantes (voir La plante - Reproduction).

6. Classification des plantes ( Paragraphe Précédent / Suivant )

6.1. Brève histoire de la classification des plantes


Les Plantes sont connues et nommées depuis l'Antiquité mais selon une nomenclature polynomiale. Ainsi, le plantin moyen (Plantago media) s'appelait "Plantago foliis ovato-lanceolatus pubescentibus, spica cylindrica, scapo tereti" signifiant "Plantain à feuilles pubescentes, ovoïdes à lancéolées, à épi cylindrique et tige arrondie".

Au 17e siècle, apparaissent les bases de la botanique moderne avec la Classification classique des plantes élaborée progressivement par les naturalistes et botanistes de l'époque, principalement :
1. Les frères suisses Jean et Gaspard BAUHIN introduisent en 1623 dans "Pinax theatri botanici" la distinction Monocotylédones / Dicotylédones, avec une Nomenclature binomiale regroupant 2700 Espèces pour lesquelles le nom de l'Espèce suit celui du Genre.
2. L'anglais John RAY invente le concept d'Espèce entre 1686 et 1704 dans "Historia plantarum", avec une classification qui regroupe 18600 Espèces.
3. Le français Joseph PITTON DE TOURNEFORT introduit en 1694 le concept de Genre dans "Eléments de botanique ou méthode pour connaître les plantes" (cf [TOURNEFORT 1694][TOURNEFORT 1797]), avec une classification basée sur la Corolle et la distinction Arbre / Herbacée (Classification Tournefort). La classification regroupe 10146 Espèces classées en 698 Genres et 22 classes de Genres.
4. Le français Pierre MAGNOL invente en 1689 le concept de Famille dans "Prodromus historiae generalis plantarum in qua familiae per tabulas disponuntur", avec une classification qui regroupe plus de 2000 Espèces.
5. Le français Sébastien VAILLANT démontre en 1717 la Sexualité des plantes dans "Discours sur la structure des fleurs, leurs différences et l'usage de leurs parties" (cf [VAILLANT]), en étudiant la floraison du Pistachier (Pistacia vera).
6. Le suédois Carl von LINNE synthétise entre 1735 et 1758 dans "Systema naturae" puis dans "Species plantarum" les données de BAUHIN (Nomenclature binomiale), MAGNOL (Familles), TOURNEFORT (Genres), RAY (Espèces) et VAILLANT (Sexualité des plantes) dans une classification centrée sur l'analyse des organes sexuels des Plantes (classification Linné). En outre, il systématise la Nomenclature binomiale des trois règnes animal, végétal et minéral.
7. Le français Bernard DE JUSSIEU, professeur de botanique au Jardin royal des plantes médicinales, élabore entre 1750 et 1760, sous forme de quelques mémoires ponctuels, l'esquisse d'une classification naturelle des plantes basée sur leurs caractères morphologiques.
8. Le français Michel ADANSON, élève de Bernard de Jussieu, présente en 1763 dans "Famille des plantes" (cf [ADANSON]) une classification qui regroupe 1615 Genres classés en 58 Familles par caractères morphologiques. Ce traité est en partie méconnu à cause de sa critique de la classification Linnéenne.
9. Le français Antoine-Laurent DE JUSSIEU, neveu de Bernard de Jussieu, reprend la classification de ADANSON et présente en 1789 dans "Genera plantarum" une classification naturelle des plantes faisant intervenir un maximum de caractères morphologiques en les hiérarchisant (classification Jussieu). Il crée trois grands groupes Acotylédones, Monocotylédones et Dicotylédones divisés en 15 classes et 100 sous-groupes. Cette découverte, adoptée par l'ensemble des botanistes, signe la fin de la classification Linné dont il ne restera que la célèbre Nomenclature binomiale.
10. Le suisse Augustin-Pyramus DE CANDOLLE présente en 1813 dans "Théorie élémentaire de la botanique" un ensemble regroupant 161 Familles, 5000 Genres et 58 000 Espèces selon la classification Jussieu.
11. Le français Jean-Baptiste DE MONET DE LAMARCK confie à CANDOLLE en 1805 la publication de la troisième édition de la Flore française (cf [LAMARCK & CANDOLLE]) en 4 tomes et 5 volumes. La classification regroupe 4688 Espèces classées en 826 Genres et 91 Familles selon la classification Jussieu. Cette publication est complétée en 1815 par un 6e volume (cf [CANDOLLE]) correspondant au tome 5, avec notamment 1300 Espèces supplémentaires.
12. Le français C. PIN présente en 1879 un ouvrage de vulgarisation limité aux Genres dans "Flore élémentaire comprenant des notions de botanique, la classification et la description sommaire des Familles et des genres de plantes qui croissent naturellement en France" (cf [PIN]). La classification regroupe 1047 Genres classés en 125 Familles selon la classification Jussieu.

Le 20e siècle marque ensuite le début de la Classification moléculaire (phylogénétique) basée sur les séquences d'ADN des Angiospermes.

6.2. Classification Tournefort

Présentation


La classification Tournefort (cf [TOURNEFORT 1694][TOURNEFORT 1797]) a le mérite d'être exhaustive, simple, claire et commode, utilisable par tous les botanistes amateurs, avec près de 500 planches d'une grande qualité (dessinées par Claude Aubriet, futur peintre du Jardin royal des plantes médicinales) et un dictionnaire complet des termes utilisés.
TOURNEFORT classe 10146 Espèces en 22 classes de Genres selon les caractères floraux suivants (cf [ADANSON 1763, Partie I, pp xxx et xxxi]) :
1. La distinction Arbre / Herbacée,
2. La présence ou l'absence de Corolle,
3. La présence ou l'absence de Capitule (Corolle Composée / Simple),
4. Le nombre de Pétales de la Corolle (Monopétale / Polypétale),
5. La Symétrie de la Corolle (Régulière / Irrégulière),
6. La forme de la Corolle.
Chaque classe est ensuite subdivisée en Sections, puis en Genres, puis en Espèces.
Toutes les planches se trouvent dans [TOURNEFORT 1797, Tomes 5 et 6, avec planches générales 1 à 11 traduites en latin] et initialement dans [TOURNEFORT 1694, Tomes 2 et 3, avec planches générales 1 à 11 en français].

Vocabulaire Tournefort


Le vocabulaire Tournefort date du 17e siècle. Bien que légérement désuets, les termes employés par Tournefort ont le mérite d'être pesés et constants.
Les termes particuliers propres à Tournefort sont indiqués ci-dessous en italique (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 1, pp 108 à 124][TOURNEFORT 1797, Tome 4, Dictionnaire]).
- aigrette = Aigrette poilue (exemple : Pissenlit). Contre-exemples : Bidens (Aigrette écailleuse), Tanaisie (Aigrette membraneuse).
- apétale = dépourvue de Pétales = Apétale proprement dite ou Nue.
- baie = fruit Charnu = Baie proprement dite ou Drupe.
- capsule = tout fruit sec qui n'est pas une gousse = Akène ou Capsule au sens strict et en excluant la Silique classée comme gousse.
- cavité ou cellule = Loge du Carpelle contenant les Ovules.
- feuille = Pétale pour une Corolle ou une Fleur = Sépale pour un Calice = Feuille proprement dite pour une Plante.
- fleur à étamines = Fleur Apétale ou Nue.
- fruit = Fruit proprement dit ou semence. Pour Tournefort, le fruit est une baie, une "graine", une gousse ou une capsule.
- fruit mou = baie.
- fruit sec = gousse ou capsule = fruit Sec.
- fruit né du calice (et non du pistil seul) = fruit à Ovaire Infère.
- fruit séparé (de la fleur mâle) sur le même pied : Espèce Monoïque.
- fruit séparé (de la fleur mâle) sur un pied différent : Espèce Dioïque.
- gousse = fruit Sec qui s'ouvre à maturité en deux cosses longitudinales = Gousse proprement dite, Follicule ou Silique. La gousse peut avoir une, deux ou plusieurs Loges :
   - gousse simple = Gousse proprement dite (exemple : Haricot) ou Follicule (exemple : Epimédium),
   - gousse double = Silique (exemples : tous les Genres de la Section 4 de la Classe 5),
   - gousse composée = Gousse Lomentacée (exemple : Lotier) ou Silique Lomentacée (exemple : Raphanistrum).
- graine. Pour Tournefort, la graine est un terme générique qui peut signifier le fruit de type "graine" (exemples : Chardon, Panais) ou toute semence (exemples : Oreille-de-souris, Fumeterre).
- "graine" = fruit Sec indéhiscent (qui ne s'ouvre jamais) à semence unique = Akène.
- partiel / universel = Simple / Composée pour une Inflorescence.
- ramassé = groupé.
- semence = Graine ou Spore.
- silique = gousse.

Liste des classes


Tournefort définit les 22 classes suivantes, uniquement selon la nature de la Corolle (cf [TOURNEFORT 1694, Tome 1, Table des classes][TOURNEFORT 1797, Tome 4, Table générale]) :

Herbacées à Corolle Simple Monopétale :

   1. Corolle Régulière à fond bombé, en forme :
   - de Cloche (exemple : Belladone),
   - de Bassin (exemple : Couleuvrée),
   - de Grelot (exemple : Fragon).
   Cette classe correspond en partie aux Campaniformes.

   2. Corolle Régulière à fond tubé, en forme :
   - d'Entonnoir (exemple : Tabac),
   - de Soucoupe (exemple : Buglose),
   - de Rosette (exemple : Morelle).
   Cette classe correspond en partie aux Infundibuliformes.

   3. Corolle Irrégulière à fond tubé, en forme :
   - de Mufle en cornet (langue roulée) (exemple : Arum) ou en capuchon (tuyau courbé) (exemple : Pied de veau courbe),
   - de Mufle en truelle (tuyau prolongée par une languette) (exemple : Aristoloche),
   - de Mufle en tromblon (tuyau bordé de deux ou plusieurs lèvres) (exemple : Digitale),
   - de Mufle à deux mâchoires (exemple : Carmentine),
   - de Mufle à une seule mâchoire (exemple : Acanthe).
   Cette classe correspond en partie aux Personées ou Scrofulariacées.

   4. Corolle Irrégulière à fond tubé, en forme :
   - de Gueule à lèvre supérieure en casque ou en faucille (exemple : Sclarée),
   - de Gueule à lèvre supérieure creusée en cuillère ou en gouttière (exemple : Lamier),
   - de Gueule à lèvre supérieure retroussée (exemple : Bétoine),
   - de Gueule à une seule lèvre (exemple : Teucrium).
   Cette classe correspond en partie aux Labiées ou Lamaciées.

Herbacées à Corolle Simple Polypétale :

   5. Corolle Régulière en forme de Croix (exemple : Rave). Cette classe correspond en partie aux Crucifères ou Brassicacées.
   6. Corolle Régulière en forme de Rose (exemple : Ciste). Cette classe correspond en partie aux Rosacées.
   7. Corolle Régulière en forme d'Ombelle (exemple : Statice). Cette classe correspond en partie aux Ombellifères ou Apiacées.
   8. Corolle Régulière en forme d'Oeillet (exemple : Oeillet). Cette classe correspond en partie aux Caryophyllées ou Caryophyllacées.
   9. Corolle Régulière en forme de Lis (exemple : Lis de Saint-Bruno). Cette classe correspond en partie aux Liliacées.

   10. Corolle Irrégulière en forme de Papillon (exemple : Lupin). Cette classe correspond en partie aux Papillonnacées ou Légumineuses.
   11. Corolle Irrégulière de forme autre (exemple : Fraxinelle). Cette classe correspond en partie aux Anomales.

Herbacées à Corolle Composée :

   12. Capitule à Fleurons (exemple : Sentoline). Cette classe correspond aux Flosculeuses.
   13. Capitule à Demi-fleurons (exemple : Laitron). Cette classe correspond aux Semi-flosculeuses.
   14. Capitule Radié (exemple : Xéranthémum). Cette classe correspond aux Radiées.
   Ces trois classes correspondent en partie aux Composées ou Astéracées.

Herbacées sans Corolle :

   15. Fleur Apétale ou Nue (exemple : Avoine). Cette classe correspond en partie aux Graminées ou Poacées, et aux Polygonées ou Polygonacées.

Herbacées sans Fleur :

   16. Avec fruit visible (exemples : Fougères, Lichens)
   17. Sans fruit visible (exemples : Mousses, Champignons, Algues)

Arbre et Arbrisseaux sans Corolle :

   18. Fleur Apétale ou Nue (exemple : Frêne)
   19. Fleur Nue avec Chaton (exemples : Chêne, Sapin)

Arbre et Arbrisseaux avec Corolle :

   20. Corolle Simple Monopétale (exemples : Orme, Olivier)
   21. Corolle Simple Polypétale Régulière en forme de Rose (exemples : Pommier, Tilleul)
   22. Corolle Simple Polypétale Irrégulière en forme de Papillon (exemples : Robinier, Genêt)

A noter que les classes 18 à 22 auraient pu être fusionnées comme suit : 18 et 19 dans 15 ; 20 dans 1 à 4 ; 21 dans 6 ; 22 dans 10 (cf [ADANSON, Partie 1, p. xxxi]).

Liste des Genres


Tournefort répertorie ensuite les 698 Genres suivants, uniquement selon la nature de la Corolle et du Fruit (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 4, Table générale][TOURNEFORT 1797, Tome 1 à 6][CLOS 1862]).
Légende de la liste suivante :
(B)assin, (C)loche, (E)ntonnoir, (G)relot, (R)osette, (S)oucoupe.
(HA) : Genre d'Herbacée supplémentaire, issu de l'Appendice (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 4, Appendice supplémentaire]).
(HN) : Genre d'Herbacée supplémentaire, issu des Nouveaux Genres (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 4, Genres nouvellement créés]).

Classe 1 : Herbacées à Corolle Simple Monopétale Régulière à fond bombé

   Section 1 : Cloche avec fruit Charnu et gros : Mandragore, Belladone
   Section 2 : Cloche ou (G) Grelot, avec fruit Charnu et petit : Muguet-des-bois ou Muguet-de-mai, Sceau-de-Salomon ou Muguet du pauvre, (G) Houx-Frélon ou Fragon ou Petit-houx
   Section 3 : Cloche avec fruit Sec : Mélinet ou Cérinthe, Gentiane, Hydrophyllon ou Feuille-d-eau, Soldanelle, Liseron, Tithymale ou Euphorbe, Gloux ou Glaux, Alleluia ou Oxalis petite oseille, (HA) Cuscute, (HA) Cassave ou Manihot ou Manioc
   Section 4 : Cloche avec fruit Sec à une seule "graine" : Rhubarbe
   Section 5 : Cloche ou (B) Bassin, avec fruit Sec en forme de gaine de couteau : Cotyledon, Apocyn, (B) Périploca ou Périploque, (B) Dompte-venin, (B)(E) Mâche ou Doucette ou Valériane potagère
   Section 6 : Cloche avec fruit Sec à capsules groupées ou à capsules isolées à quatre ou cinq Loges : Mauve, Guimauve, (Mauve-)Alcée, Mélacoïdès ou Bec-de-grue à feuille-de-Mauve, Abutilon ou Mauve-des-Indes, Ketmie, Coton
   Section 7 : Cloche ou (B) Bassin, avec fruit Charnu, né du calice : (B) Couleuvrée ou Bryone, (B) Sceau-de-Notre-Dame ou Racine Vierge ou Tamier commun, (B) Sicyoïdès ou Concombre anguleux ou Sisyos angulatus, (B) Pomme-de-merveille ou Momordique ou Margose ou Concombre africain, Concombre, Melon, Pépon ou Péponide ou Pastèque, Melon-Pépon, Angourie ou Concombre-des-Antilles, Calebasse, (B) Coloquinte, (HA) Mélocactus, (HA)(B) Genipa, (HN)(B) Hypociste
   Section 8 : Cloche avec fruit Sec, né du calice : Campanule, Raiponce
   Section 9 : Bassin avec fruit Sec ou Charnu, à deux capsules ou deux baies groupées, né du calice : Garance, (Gaillet-)gratteron, (Gaillet-)caille-lait, (Gaillet-)croisette

Classe 2 : Herbacées à Corolle Simple Monopétale Régulière à fond tubé

   Section 1 : Entonnoir avec fruit Sec : (Ipomée-)Quamoclit, Ményanthe ou Trèfle-d-eau, Nicotiane ou Tabac, Jusquiame, Stramonium ou Stramoine, Pervenche, Oreille-d-ours, Petite Centaurée, (HA) Aphyllantès, (HA) Frangipanier ou Plumeria, (HN) Echioïdès ou Nonnée fausse vipérine
   Section 2 : Soucoupe avec fruit Sec : Androselle ou Androsace, Primevère, Plantain, (Plantain) Corne-de-Cerf, Herbe aux puces ou Plantain Psyllium
   Section 3 : Entonnoir, avec fruit Sec ou Charnu, né du calice : Jalap, Petite Garance ou Garance voyageuse, Trachélion ou Trachelium ou Campanule gantelée, Valériane, (E)(B) Mâche ou Doucette ou Valériane potagère, (HA) Haemanthus
   Section 4 : Entonnoir, (S) Soucoupe ou (R) Rosette, avec fruit Sec à quatre "graines" : (R) Bourrache, Buglose ou Buglosse, Rapette, Vipérine ou Lycopside, (S) Pulmonaire, (S) Grémil ou Herbe aux perles, Consoude, (R) Héliotrope ou Herbe aux verrues, Cynoglosse ou Langue-de-chien, (R) Omphalodès ou Petite Bourrache
   Section 5 : Entonnoir avec fruit Sec à capsule : Dentelaire ou Plumbago
   Section 6 : Rosette avec fruit Sec à capsule : Lysimaque ou Corneille, Mouron, Samole ou Mouron-d-eau, Véronique, Saxifrage dorée ou Dorine, Polémoine ou Valériane grecque, Bouillon-blanc, Blattaire ou Herbe-aux-mittes, (HN) Polygonoïdès ou Callygonum
   Section 7 : Rosette avec fruit Charnu : Morelle, Pomme-d-amour ou Tomate, Coqueret ou Alkékenge, Mayenne ou Aubergine, Piment ou Poivre-d-Inde ou Poivre-de-Guinée, Nympheau ou Nymphoïdès, Pain-de-pourceau ou Cyclame ou Cyclamen, Moscatelline
   Section 8 : Rosette avec fruit Sec à capsule pointue aux deux bouts : Pimprenelle
   Section 9 (HA) : Entonnoir avec fruit Charnu : (HA) Ananas, (HA) Ahouaï ou Thevetia

Classe 3 : Herbacées à Corolle Simple Monopétale Irrégulière à fond tubé

   Section 1 : Mufle en cornet (langue roulée) ou en capuchon (tuyau courbé) : Arum ou Pied-de-veau ou Gouet, Serpentaire ou Arum dragon, Arisarum ou Pied-de-veau courbe
   Section 2 : Mufle en truelle (tuyau prolongée par une languette), avec fruit Sec né du calice : Aristoloche, Rapuntium ou Tabac du diable
   Section 3 : Mufle en tromblon (tuyau bordé de deux ou plusieurs lèvres) : Bignone, Digitale, Scrophulaire, Grassette
   Section 4 : Mufle à deux mâchoires : Mufle-de-veau ou Muflier ou Antirrhinum, Linaire, Asarine, Pédiculaire, Mélampyre ou Blé-de-vache, Euphraise, Polygale ou Herbe à lait, Adhatoda ou Carmentine ou Noix-de-Malabar, Orobanche, (HA) Ageratum, (HA) Coris, (HA) Clandestine ou Lathraea, (HN) Phelypaea, (HN) Dodartia, (HN) Morina, (HN) Amblatum, (HN) Elephas
   Section 5 : Mufle à une seule mâchoire : Acanthe

Classe 4 : Herbacées à Corolle Simple Monopétale Irrégulière à fond tubé

   Section 1 : Gueule à lèvre supérieure en casque ou en faucille : Phlomis, Ormin ou Hormin, Toute-Bonne ou Sclarée, Sauge, Dracocéphale, Toque ou Scutellaire à casque, Brunelle
   Section 2 : Gueule à lèvre supérieure creusée en cuillère ou en gouttière : Lamier, (Dracocéphale-)Moldavique, Marrube noir ou Ballote, Galéopse ou Galéopsis, Stachys, Agripaume ou Cardiaque, Queue-de-lion ou Leonotis, Moluque ou Anacarde, (Marrube) Faux Dictamne, Menthe, (Sideritis) Marrubiastrum, Lycope
   Section 3 : Gueule à lèvre supérieure retroussée : Crapaudine ou Sideritis hyssopifolia, Marrube, Mélisse, Calament, Clinopode, Romarin, Thym, Serpolet, Sarriette, (Satureja) Tymbre ou Sarriette-de-Crète, Lavande, Origan, Marjolaine, Verveine, Hysope, Stoechas ou Lavande papillon, Herbe aux chats, Bétoine, Basilic
   Section 4 : Gueule à une seule lèvre : Germandrée (petit-chêne), (Germandrée) Polium, (Germandrée) Teucrium, Ivette ou Ive, Bugle

Classe 5 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Régulière

   Section 1 : Croix avec fruit Sec à une Loge : Jon-Thlaspi ou Clypeola, Rapistrum ou Rapistre, Myagrum, Pastel ou Isatis, Crambe ou Chou marin
   Section 2 : Croix avec gousse double aplatie à cloison mitoyenne étroite (Silique angustiseptée) : Thlaspi, Cresson, Thlaspidium ou Cresson-de-jardin, Herbe aux cuillères ou Cochléaire, Lépidium ou Passerage, Bourse à berger ou Tabouret
   Section 3 : Croix avec gousse double aplatie à cloison mitoyenne large (Silique latiseptée) : Alysson, Alyssoïdès ou Alysson à calices persistants, Lunaire ou Bulbonac
   Section 4 : Croix avec gousse double non aplatie (Silique ovoïde) : Chou, Giroflier ou Violier ou Giroflée, Juliane ou Julienne, Turrette ou Turritis, Cardamine, Dentaire ou Dentaria, Sisymbrium ou Sisymbre, Roquette, Moutarde, Erisimum ou Velar ou Tortelle, Rave, Navet, Raifort, (HN) Vesicaria ou Vésicaire
   Section 5 : Croix avec gousse composée : Raphanistrum ou Radis ravenelle, Hypécoon ou Cumin cornu
   Section 6 : Croix avec gousse simple : Eclaire ou Chélidoine, Sinapistrum ou Moutarde-des-champs, Epimédium ou Chapeau-d-évêque
   Section 7 : Croix avec fruit Sec à trois ou quatre Loges : Erucago ou Bunias fausse-roquette
   Section 8 : Croix avec fruit Sec à quatre "graines" : Potamogéton ou Epi-d-eau ou Potamot
   Section 9 : Croix avec fruit Charnu : Herbe-Pâris ou Raisin-de-Renard ou Parisette à quatre feuilles
   Section 10 (HN) : Croix avec fruit Sec à deux Loges : (HN) Cakile

Classe 6 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Régulière

   Section 1 : Rose avec fruit Sec en forme de boîte avec couvercle (Pyxide) : Amaranthe, Pourpier
   Section 2 : Rose avec fruit Sec ou Charnu, gros à une Loge : Pavot ou Papaver, Argémone ou Pavot épineux, Anapodophyllon ou Pied-de-canard ou Pomme-de-Mai ou Podophylle pelté, Figuier-d-Inde ou Raquette ou Cardasse ou Nopal, Fleur-de-la-Passion ou Grenadille ou Passiflore, Murucuia ou Passiflore à feuilles lunées, Mitella, Morgeline ou Alsine ou Stellaire intermédiaire, (Elatine) Alsinastrum, (*) Oreille-de-souris ou Cerastium ou Céraiste ou Myosotis, Rossolis ou Drosera, Parnassie, Jonc, Soude ou Salsola, Télèphe ou Hylotelephium telephium, Hélianthème, Toute-saine ou Androsème
   Section 3 : Rose avec fruit Sec à deux Loges : Géum ou Sanicula montana, Saxifrage, Salicaire, Glaucium ou Pavot cornu, (HA) Garidella ou Fausse Nigelle
   Section 4 : Rose avec fruit Sec à plusieurs Loges : Mille-pertuis, Ascyrum ou Hypericum, Pyrole, Damasonium, Rue, (Peganum) Harmala ou Rue sauvage, Nielle ou Nigelle, Fabago ou Faux câprier, Corchorus, Ciste, Nénuphar, (HA) Ricinoïdès ou Croton-des-teinturiers, (HA) Hermannia, (HA) Sarracena, (HN) Leontopetalon ou Leontice, (HN) Téléphoïdès
   Section 5 : Rose avec fruit Sec ou Charnu, ovoïde : Nélumbo ou ? Nymphoïdès indica ou Faux-nénuphar des Indes, Câprier
   Section 6 : Rose avec fruit Sec multi-pièces en gaines de couteau : Joubarbe, Orpin ou Anacampseros, Reine-des-prés, Barbe-de-chèvre ou Spirée-d-aronce, Fagonia, Tribule, Juncago ou Troscart-des-marais, Bec-de-grue ou Géranion ou Géranium, Thalictron ou Pigamon, Butome ou Jonc fleuri, Ellébore noir ou Rose-de-Noël, Ellébore blanc ou Vératre blanc, Populage ou Souci-des-marais, Pivoine
   Section 7 : Rose avec fruit Sec à "graines" multiples : Anémone, Coquelourde ou Anémone Pulsatille, Renoncule, Filipendule, Clématite, Benoite, Fraisier, Quintefeuille ou Potentille rampante, Tormentille, Pentaphylloïdès ou Argentine ou Quintefeuille aquatique
   Section 8 : Rose avec fruit Charnu : Herbe-de-Saint-Christophe ou Actée, Phytolacca ou Phytolaque, Aralia, Asperge, (HA) Smilax ou Salsepareille
   Section 9 : Rose, avec fruit Sec, né du calice : Cuminoïdès ou Cumin sauvage ou Cumin vulgaire, Circée, Aigremoine, Agrimonoïdès ou Aremonia, Onagre, Chamaenerion ou Epilobe-en-épi, (HA) Tribuloïdès ou Mâcre ou Châtaigne-d-eau, (HA) Canneberge, (HA) Equinophora
(*) Tournefort a réuni le Cerastium et le Myosotis dans le même genre "Oreille-de-souris" (cf [LINNE, Philosophie botanique, p.234]). La description Tournefort correspond uniquement au Cerastium (fruit Sec à capsule en forme de corne) et non au Myosotis (fruit Sec à quatre "graines").

Classe 7 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Régulière

   Section 1 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" cannelées et petites, né du calice : Ammi, Persil, Ciguë, Carvi ou Cumin-des-prés, Phellandrium ou Oenanthe aquatique, Terre-Noix ou Noix-de-terre ou Bulbocastanum ou Bunium, Carotte, Berle ou Sison, Chervis, Boucage ou Pimpinelle, Perce-feuille ou Buplèvre
   Section 2 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" étroites et longues, né du calice : Fenouil, Méum ou Fenouil-des-Alpes, Oénanthe, Angélique, Astrance, Cerfeuil, Myrrhis ou Cerfeuil musqué
   Section 3 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" rondes, né du calice : Maceron, Coriandre
   Section 4 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" plates et ovales, né du calice : Impératoire ou Benjoin, Bacille ou Fenouil marin, Aneth, Queue-de-pourceau ou Peucedanum ou Fenouil-de-porc
   Section 5 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" plates, ovales et géantes, né du calice : Persil-des-montagnes ou Peucédan-des-montagnes, Thyssélinum ou Persil-des-marais, Panais, Berce, Tordylium, Férule, Thapsie
   Section 6 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" cannelées et grosses, né du calice : Cicutaire, Caucalis ou Girouille, Livèche, Laser
   Section 7 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" spongieuses et grosses, né du calice : Armarinthe ou Cachrys
   Section 8 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" terminées par une longue queue, né du calice : Scandix ou Aiguille
   Section 9 : Ombelle avec fruit Sec à deux "graines" plates, né du calice : Sanicle, Panicaut ou Chardon Roland, Hydrocotyle ou Ecuelle d'eau

Classe 8 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Régulière

   Section 1 : Oeillet avec fruit Sec ou Charnu, à plusieurs semences (capsule à plusieurs Loges ou baie à une Loge) : Oeillet, Lychnis ou Lychnide, Cucubale, Lin
   Section 2 : Oeillet avec fruit Sec à semence unique (capsule à une Loge) : Statice ou Gazon d'Olympe, Limonium

Classe 9 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Régulière

   Section 1 : Lis à six Pétales Soudés : Asphodèle, Lis-asphodèle, Jacinthe, Muscari, Colchique, (HN) Bulbocodium
   Section 2 : Lis à six Pétales Soudés, né du calice : Safran, Narcisse, Iris ou Flambe, Xiphion ou Iris espagnol, Sisyrinchium, Glaïeul, Aloès, Balisier ou Canne-d-Inde
   Section 3 : Lis à trois Pétales Libres : Ephémère ou Misère ou Tradescantia, (HN) Hermodactylus ou Iris tubéreux
   Section 4 : Lis à six Pétales Libres : Phalangium ou Anthéricum, Lis-de-Saint-Bruno, Lis, Lis-Jacinthe, Couronne impériale, Tulipe, Fritillaire ou Gogane, Dent-de-chien ou Erithrone, Ornithogale, Poireau, Oignon, Ail
   Section 5 : Lis à six Pétales Libres, né du calice : Lis-Narcisse, Perce-neige ou galanthe, Bermudienne ou Herbe aux yeux bleus

Classe 10 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Irrégulière

   Section 1 : Papillon avec gousse simple et courte : Réglisse, Pois-chiche ou Chiche, Lentille, Sainfoin, Vulnéraire, Dorycnium
   Section 2 : Papillon avec gousse simple et longue : Fève, Lupin, Orobe, Pois, Gesse, Clyménum ou Gesse climène, Ochrus ou Gesse ocre, Vesce ou Vicia, Ers, Galéga, Astragaloïdès ou Astragale à une seule loge, Aphaca ou Gesse aphylle, (HA) Nissolia ou Gesse sans vrille
   Section 3 : Papillon avec gousse composée : Securidaca, Pied-d-oiseau ou Ornithope, Fer à cheval ou Hippocrépis, Hedysarum, Chenille
   Section 4 : Papillon avec gousse simple ou composée et Feuille tri-Foliée en bout de Pétiole : Lotier ou Lotus, Trèfle, Mélilot, Arrête-boeuf ou Bugrane, Fenugrec, Luzerne Medica, (Luzerne) Médicago, Haricot
   Section 5 : Papillon avec gousse double : Astragale, Barbe-de-renard ou Adragant, (Bisserula) Pelecinus

Classe 11 : Herbacées à Corolle Simple Polypétale Irrégulière

   Section 1 : Autre forme que Papillon avec fruit Sec à une Loge : Balsamine, Violette, Fumeterre, Capnoïdès ou Corydale ou Fausse-fumeterre, Réséda, Gaude
   Section 2 : Autre forme que Papillon avec fruit Sec à plusieurs Loges ou multi-pièces à une Loge : Sesamoïdès ou Faux-réséda, Aconit, Pied-d-alouette ou Dauphin, Ancolie, Fraxinelle, Capucine, Méliante ou Melianthus, Pois-de-merveille ou Corindum
   Section 3 : Autre forme que Papillon avec fruit Sec en forme de lanterne à trois côtés, né du calice : Orchis, Elléborine ou Epipactis ou Serapias ou Faux-vératre, Sabot, Limodorum, Double-feuille ou Listère ovale, Nid d'oiseau ou Néottie

Classe 12 : Herbacées à Capitule

   Section 1 : Fleurons, avec fruit Sec séparé sur le même pied : Xanthium ou Lampourde, Ambrosie ou Ambroisie, Gnaphalodès ou Gnaphalium Monoïque
   Section 2 : Fleurons Réguliers groupés en bouquet et à "graines" avec Aigrettes poilues : Chardon, Artichaut, (Centaurée) Jacée, Bluet ou Bleuet ou Centaurée-des-montagnes, Cirsium, Grande Centaurée, Bardane, Cnicus ou Chardon béni, Pétasite, Cacalia, Immortelle, Herbe à coton ou Filago, Conise ou Coniza ou Vergerette, Eupatoire, Séneçon
   Section 3 : Fleurons Réguliers à "graines" sans Aigrettes poilues : Carthame ou Safran bâtard, Absinthe, Aurone, Armoise, Santoline, Gnaphalium, Tanaisie, Bidens ou Bident, (HN) Gundelia
   Section 4 : Fleurons Réguliers groupés en boule : Echinops ou Boulette ou Chardon boule, (HA) Amaranthoïdès ou Gomphrena
   Section 5 : Fleurons Irréguliers groupés en bouquet : Scabieuse, Chardon à bonnetier, Globulaire

Classe 13 : Herbacées à Capitule

   Section 1 : Demi-fleurons à "graines" avec Aigrettes poilues : Dent-de-lion ou Pissenlit, Hiéracium ou Epervière, Laitue, Laitron, Condrille ou Chondrilla, Zacintha ou Chicorée-de-Zante, Scorsonère, Barbe-de-bouc ou Salsifi-des-prés
   Section 2 : Demi-fleurons à "graines" sans Aigrettes poilues : Catananche ou Cupidone ou Chicorée bâtarde, Hedypnois, Chicorée, Lampsane, Rhagadiolus ou Rhagadiole, Epine-jaune ou Scolyme

Classe 14 : Herbacées à Capitule

   Section 1 : Radié à "graines" avec Aigrettes poilues : Aster, Verge dorée ou Solidage, Jacobée, Pas d'âne ou Tussilage, Doronic
   Section 2 : Radié à "graines" avec Aigrettes écailleuses : Oeillet-d-Inde ou Tagète, Soleil ou Hélianthe
   Section 3 : Radié à "graines" sans Aigrettes : Paquerette ou Bellis, Chrysanthème, Marguerite, Matricaire, Camomille, Cotula, Oeil-de-boeuf, Millefeuille, Ptarmica ou Herbe à éternuer, Astérisque ou Asteriscus, (HN) Astéroïdès
   Section 4 : Radié à "graines" courbées et sans Aigrettes : Souci
   Section 5 : Radié à Ligules plates : Xéranthème, Carline

Classe 15 : Herbacées Apétales ou Nues

   Section 1 : avec fruit Sec né du calice : Cabaret ou Asaret d'Europe, Poirée ou Bette
   Section 2 : avec fruit Sec à "graines" enveloppées dans le calice : Oseille, Patience ou Lapathum, Arroche, Patte-d-oie ou Ansérine ou Chénopode, Blette ou Betterave, Herniole ou Herniara, Paronychia ou Paronyque, Pied-de-lion ou Alchémille, Pariétaire, Persicaire, Renouée, Blé noir ou Sarrasin, Bistorte, (HN) Salicorne
   Section 3 : avec fruit Sec à "graines" enveloppées dans des écailles (Glumelles et Glumellules) et propres à faire du pain : Froment, Seigle, Orge, Riz, Avoine, Millet, Panis ou Panic ou Panicum, Chiendent, Roseau
   Section 4 : avec fruit Sec à "graines" enveloppées dans des écailles (Glumes) ou de longs poils : Souchet ou Cyperus, Scirpe, (HA) Linagrostis ou Linaigrette
   Section 5 : avec fruit Sec séparé sur le même pied : Cypéroïdès ou Souchet Monoïque, Masse ou Typha, Sparganium ou rubanier, Blé-de-Turquie ou Maïs, Larmes-de-Job, Ricin, (HA) Begonia, (HN) Cynocrambe, (HN) Cératoïdès
   Section 6 : avec fruit Sec séparé sur un pied différent : (*) Prêle ou Queue-de-Cheval ou Equisetum, Epinard, Mercuriale, Ortie, Chanvre, Houblon, (HN) Cannabine ou Chanvre vivace
(*) La Prêle, qui est une Herbacée sans Fleur, devrait plutôt être classée en Classe 16 Section 2, comme un Genre à part à côté des Fougères (cf [DUVAL, Histoire naturelle, p.155]).

Classes 16 à 22
Se reporter à la description de Tournefort.

Liste des Espèces


Tournefort répertorie ensuite 10146 Espèces en complétant le Genre par des parties accessoires : Feuilles, Tiges, Racines, Port, couleur, saveur, odeur, etc. (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 1, pp. 83-86] [TOURNEFORT 1797, Tome 1 à 6]).

7. Lexique ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Le Lexique ci-dessous contient les termes utilisés dans cette page, listés par ordre alphabétique.

  1. Acotylédone : voir Cryptogame.
  2. Actinomorphe : se dit d'une Fleur qui présente un axe de Symétrie (exemple : géranium), la symétrie étant radiale.
  3. Aérenchyme : Chez les Plantes aquatiques, l'aérenchyme est le tissu cellulaire spongieux constitué de larges cavités intercellulaires remplies d'air présentes essentiellement dans les racines et les tiges, assurant la Respiration de la Plante. Le tissu peut représenter jusqu'à 80 % de la masse totale de la Plante.
  4. Agrume : Baie multiLoges dont la partie comestible ("pulpe") n'est pas le Mésocarpe mais le tissu spongieux gorgé de sucs qui remplit chaque Loge et qui est produit par l'Endocarpe (exemples : orange, citron, pamplemousse).
  5. Aigrette : Petite touffe qui couronne certains Akènes. L'Aigrette peut être :
    - soyeuse (formée de poils, exemples : chardon, scorsonnère, pissenlit ; voir Figures A B ci-dessous),
    - squameuse (formée d'écailles avec ou sans épines, exemples : oeillet-d-Inde, soleil, bidens ; voir Figures C D E F ci-dessous),
    - ou membraneuse (formée d'un petit bourrelet circulaire, exemples : tanaisie, chicorée ; voir Figure G ci-dessous).
    L'image classique du dictionnaire Larousse "Je sème à tout vent" montre les aigrettes poilues du pissenlit.
    Types d'aigrette couronnant un akene
  6. Aiguille : Une aiguille est une Feuille linéaire très étroite (moins de 3 mm en largeur), quelle que soit sa section (plate ou non). Une Aiguille a généralement une section ronde (exemple : pin parasol) et plus rarement une section plate (exemple : if), triangulaire (exemple : pin cembro) ou à 4 angles (exemple : épicéa commun).
  7. Akène ou achène : voir Les fruits.
  8. Albumen : Voir Endosperme.
  9. Alternées ou alternes (Feuilles ou Fleurs) : disposées alternativement de part et d'autre de la Tige (exemples : chêne rouge, noyer commun).
  10. Amande : toute Graine contenue dans un Noyau.
  11. Androcée : Pièce florale reproductrice mâle. Les organes de l'Androcée sont les Etamines.
  12. Angiosperme : Plante à fleurs dont la Graine est enfermée dans un Fruit. Les Angiospermes représentent la majorité des Plantes Herbacées et Ligneuses, soit environ 6000 Espèces en France, réparties en près de 150 Familles.
  13. Apérianthée (Fleur) : voir Nue (Fleur).
  14. Apétale (Fleur) : Se dit d'une Fleur n'ayant qu'une Enveloppe florale, qui est alors formée, par définition, de Sépales.
  15. Apocarpe : voir Dialycarpellé.
  16. Arbre : voir La plante.
  17. Arbrisseau : voir La plante.
  18. Arbuste : petit Arbre.
  19. Arille : chez certaines Angiospermes (exemples : if, litchi, nénuphar, passiflore), l'arille est une enveloppe épaisse charnue qui est une expansion du Tégument de la Graine et qui la recouvre totalement ou partiellement. Voir exemple dans Les fruits.
  20. Arôme : perception odorante et gustative d'une Plante.
  21. Articulé (Fruit) : voir Lomentacé (Fruit).
  22. Asymétrique (ou asymétranthe) : se dit d'une Fleur qui ne présente aucun axe ou plan de symétrie (exemple : valériane).
  23. Autofertile : non Autostérile.
  24. Autostérile : Se dit d'une Plante qui ne peut être Fécondée par le Pollen issu du même Pied et nécessite une pollinisation croisée par une autre Pied pour être Fécondée.
  25. Axillaire (Bourgeon) : situé à l'aisselle de la Feuille.
  26. Baie : voir Les fruits.
  27. Base (Feuille) : partie du Limbe en contact avec le Pétiole. La Base est généralement symétrique (exemple : poirier commun) et plus rarement asymétrique (exemple : orme).
  28. Bassin (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est bombé et l'ouverture évasée comme un Godet ou une Campane. Le bassin est aussi le Disque du Capitule d'un groupe de Fleurs.
  29. Bidenté (Bord) : doublement Denté.
  30. Bisexuée (Fleur) : voir Hermaphrodite (Fleur).
  31. Bord (Feuille Plate) : voir La plante.
  32. Bourgeon : Le bourgeon est un petit renflement de la Plante qui donne naissance aux Branches, Tiges, Feuilles, Fleurs et Fruits. Les Bourgeons sont généralement nus chez les Herbacées et entourés d'écailles protectrices chez les Ligneux.
  33. Bractée : Voir Les bractées.
  34. Branche : partie de l'Arbre, plusieurs fois subdivisée, allant du Tronc jusqu'aux Tiges.
  35. Bryophytes : Sporophytes de type Mousses et Hépatiques.
  36. Buisson : voir Arbrisseau.
  37. Bulbe : Tubercule dont l'excroissance est composée de feuilles superposées en tuniques (exemples : oignon, tulipe) ou imbriquées en écailles (exemple : lis).
  38. Caduc : se dit d'un organe qui se détache et tombe précocement (à la fin de la période de végétation). Exemples : Feuilles de nombreux Ligneux à l'automne, Sépales du Coquelicot.
  39. Calice : Pièce florale (souvent verte) ayant un rôle de protection des organes de la Fleur en bouton. Lorsque la Fleur n'a qu'une seule Enveloppe florale, la Pièce florale est appelée Calice. Les organes du Calice sont les Sépales pouvant être Soudés (Calice Gamosépale) ou Libres (Calice Dialysépale).
  40. Calicule : Voir Les bractées.
  41. Campane (Forme) : Forme particulière d'une Fleur en Bassin, ressemblant à un gland évasé en forme de clochette.
  42. Capitule : Inflorescence de type Simple Touffé Sessile (exemples : Famille des Composées et des Dipsacacées).
  43. Capsule : voir Les fruits.
  44. Carpelle : Organe du Pistil servant de logement aux Ovules (dans le cas d'un Ovaire) et aux Graines (dans le cas d'un Fruit). Chaque Carpelle se compose d'un Ovaire, d'une extension de l'Ovaire en forme de colonne cylindrique (Style) et, à son extrémité, d'un bouton collant (Stigmate) chargé de capturer le Pollen (voir Figure ci-dessous).
    Les Carpelles du Pistil reposent sur le Réceptacle de la Fleur et peuvent être Soudés entre eux (Pistil gamocarpellé formant un Ovaire unique, soit 83 % des Angiospermes) ou Libres (Pistil dialycarpellé, soit 17 % des Angiospermes dont 6 % de monocarpellés).
    Chaque Carpelle peut être Uniloculaire ou Pluriloculaire.

    Description d un carpelle de fleur

  45. Caryopse : Akène dont le Péricarpe est soudé à la Graine. C'est le Fruit caractéristique des Plantes de la Famille des Graminées (froment, seigle, etc.).
  46. Cellulaire (Plante) : non Vasculaire.
  47. Cénocarpe : voir Schizocarpe.
  48. Charnu (Fruit) : Type de Fruit dont la paroi des Carpelles est charnue à maturité. Un Fruit Charnu Simple est une Baie ou une Drupe.
  49. Chaton : Epi de petites Fleurs serrées et Unisexuées, sans aucune Enveloppe florale, ressemblant à la queue d'un chat. Les Chatons sont généralement tombants chez les chatons mâles et dressés chez les chatons femelles. Ils sont caractéristiques de certains Arbres. Par exemple, le chêne, le noyer, le noisetier ont des chatons mâles. Le saule, le peuplier et le charme ont des chatons mâles ou femelles.
  50. Chaume : Tige creuse des Herbacées de type graminée telles que le blé ou le bambou.
  51. Classification du vivant : La classification classique des êtres vivants respecte l'arborescence suivante : Règne, Embranchement, Classe, Ordre, Famille, Genre, Espèce, que l'on peut retenir avec la phrase mnémotechnique suivante : Reste En Classe Ou Fais de Grandes Etudes.
    Exemple pour l'homme : Animaux, Vertébrés, Mammifères, Primates, Hominidés, Homo, Homosapiens.
    Exemple pour le chêne rouge : Végétaux, Angiospermes, Dicotylédones, Fagales, Fagacées, Chêne, Chêne rouge.
    Pour le Règne Végétal, le Code International de Nomenclature Botanique (CINB) reconnaît sept catégories principales et obligatoires (indiquées en gras dans le tableau ci-dessous) avec les suffixes suivants :
    Pour les Plantes à fleurs, les découvertes autour de l'ADN ont fait évolué cette classification vers la classification phylogénétique APG (Angiosperms Phylogeny Group) : APG en 1998, APG II en 2003, APG III en 2009, APG IV en 2016.
    Classification des plantes

  52. Cloche (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est bombé et l'ouverture allongée.
  53. Chloroplaste : Chez les Plantes vertes (contenant de la chlorophylle), le chloroplaste est un petit organe (disque aplati de 2 à 10 μm de diamètre pour une épaisseur d'environ 1 μm), rempli de chlorophylle, situé essentiellement dans les Feuilles, assurant la Photosynthèse de la Plante.
  54. Coeur (Forme) : en Forme de coeur à la Base (exemples : noisetier, tilleul).
  55. Complète (Fleur) : ayant les quatre sortes de Pièces florales.
  56. Complexe (Fruit) : voir Les fruits.
  57. Composée (Corolle) : Une Corolle est dite Composée lorsqu'elle fait partie d'un Capitule.
  58. Composé (Fruit) : voir Les fruits.
  59. Composée (Feuille) : Une Feuille Plate est Composée lorsqu'elle est formée de plusieurs Folioles (exemple : marronnier commun). Une Foliole peut être elle-même Composée (Feuille doublement Composée, exemples : févier, albizia).
  60. Composée (Inflorescence) : voir Les fleurs.
  61. Conceptacle (Fleur) : Réceptacle floral ayant la forme d'une petite poche.
  62. Cône : voir Les fruits.
  63. Conifère : Plante Ligneuse dont les Fruits sont des Cônes et dont les Feuilles sont en Aiguille (exemple : sapin pectiné) ou en Ecaille (exemple : cyprès).
  64. Coque ou coquille : paroi Sclérifiée abritant les Graines de certains Fruits comestibles dits "fruits à coque" : coque de Drupe (exemples : noix, pistache), coque d'Akène (exemples : noisette, châtaigne, gland, faîne), coque de Gousse (exemple : arachide).
  65. Coriace : rigide, dur et cassant comme le cuir. Peut être épais ou non.
  66. Corolle : Pièce florale (souvent vivement colorée) ayant un rôle d'attraction visuelle des insectes pollinisateurs et parfois de protection des organes de la Fleur en bouton. Lorsque la Fleur a deux Enveloppes florales différentes, la Pièce florale intérieure est appelée Corolle et l'extérieure est appelée Calice. Les organes de la Corolle sont les Pétales pouvant être Soudés (Corolle Gamopétale) ou Libres (Corolle Dialypétale).
  67. Corymbe : Grappe dont les Pédoncules sont de plus en plus courts de façon à ce que les Fleurs viennent s'étaler dans un même plan (exemples : aubépine, cerisier de Sainte-Lucie, ornithogale).
  68. Cotylédon : Chez les Plantes Angiospermes, le cotylédon est une petite feuille correspondant au premier germe de la Graine. La feuille se présente seule chez les Monocotylédones, par paire chez les Dicotylédones et exceptionnellement par six (comme les Idiospermum).
  69. Croix (Forme) : se dit d'une Fleur Polypétale qui possède quatre Pétales disposées en croix.
  70. Cryptogames : voir Sporophytes.
  71. Cultivar : Variété créée artificiellement. Le Nom scientifique contient alors le Cultivar entre guillemets simples droits. Exemple : Malus domestica 'Cripps Pink' pour le cultivar 'Cripps Pink' du Pommier commun.
  72. Cycle floral : voir Verticille floral.
  73. Cyme : Inflorescence Simple dont l'axe principal se Ramifie en un ou deux axes secondaires, eux-mêmes Ramifiés en un ou deux axes tertiaires, etc., chaque axe se terminant par une Fleur (exemples : Famille des Caryophyllacées, Euphorbiacées, Boraginacées).
    Selon le nombre d'axes secondaires, la Cyme peut être :
    - unipare : un seul axe, les Ramifications pouvant se produire toutes du même côté de l'axe (Cyme enroulée, dite scorpioïde, exemples : myosotis, bananier) ou alternativement d'un côté et de l'autre de l'axe (Cyme en zig-zag, dite hélicoïde, exemple : pomme de terre),
    - ou bipare : deux axes opposés (exemple : oeillet).
    La Cyme est dite "multipare" lorsque les axes sont multiples et disposés en Touffe, s'apparentant ainsi à une Inflorescence Composée de type Ombelle d'Ombelles (exemple : euphorbe).
    Inflorescences de type cyme

  74. Déhiscence : voir Les fruits.
  75. Demi-fleuron : Fleur Zygomorphe de taille réduite. Dans la Famille des Composées (exemple : marguerite), les Demi-fleurons composent la périphérie des Capitules ; ils sont Ligulés, avec un Calice absent ou réduit sous forme de paillettes (écailles ou poils).
  76. Denté (Bord) : avec dents (exemples : chêne rouge, peuplier tremble, viorne lantane, orme).
    Au niveau répartition, les dents sont généralement régulières sur tout le Bord (exemple : abricotier) et plus rarement nombreuses (exemple : sumac de Virginie), espacées (exemple : seringat), absentes partiellement (exemple : hortensia) ou rares (exemple : ailante).
    Au niveau taille, les dents sont généralement moyennes (exemple : cognassier du Japon) et plus rarement grosses (exemple : châtaignier), fines (exemple : viorne lantane) ou minuscules (exemple : fusain à feuilles larges).
    Au niveau forme, les dents sont généralement pointues (exemple : cognassier du Japon) et plus rarement arrondies (exemple : abricotier), en crochet (exemple : garance voyageuse) ou doublement dentées (exemple : orme).
  77. Dialy- (préfixe) : Préfixe désignant des organes non Soudés entre eux. Exemples : Calice dialysépale, Corolle dialypétale, Pistil dialycarpe ou dialycarpellé, Androcée dialystémone.
  78. Dicotylédone : Plante Angiosperme dont le premier germe de la Graine se présente sous forme de deux petites feuilles (cotylédons). Les Dicotylédones ont en général des Feuilles à Nervures Ramifiées et des Fleurs dont les organes floraux (Sépales, Pétales, Etamines, Carpelles) sont au nombre de 4 ou de 5 ou de leur multiple.
  79. Dioïque (ou état de Diécie) : Chez les Plantes à fleurs, se dit d'une Espèce Unisexuée dont les Fleurs sont portées par des Pieds différents. Exemples : ortie, tamier.
  80. Disposition sur tige (Feuilles) : voir La plante.
  81. Disposition sur tiges (Fleurs) : voir Les fleurs.
  82. Disque : Réceptacle d'une Fleur en Rosette ou d'un groupe de Fleurs en Capitule.
  83. Dressé : caractérise une Plante Ligneuse qui s'élève verticalement sans aucun support. Une Plante Ligneuse Dressée peut être un Arbre (E) ou un Arbrisseau (U).
  84. Drupe : voir Les fruits.
  85. Ecaille : Une Ecaille est une Feuille imbriquée (se chevauchant partiellement avec d'autres Ecailles). Les Ecailles faciales et latérales autour de la Tige peuvent être identiques (exemple : cyprès) ou différentes (exemple : thuya).
  86. Echancrure (Feuille Plate) : entaille naturelle présente sur le Bord d'une Feuille Plate. L'Echancrure peut être pointue ou arrondie, et plus ou moins profonde en allant vers la Nervure principale.
  87. Embryon : Future Plante contenue dans la Graine. Voir Les graines.
  88. Endocarpe : Paroi interne qui tapisse les Loges du Fruit abritant les Graines. Voir Les fruits.
  89. Endosperme : Réserve alimentaire de l'Embryon. Voir Les graines.
  90. Entier (Bord) : voir Lisse.
  91. Entonnoir (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est tubé avec une ouverture en forme de cône inversé (pavillon).
  92. Enveloppe florale : L'une des deux Pièces florales externes d'une Fleur (Calice ou Corolle).
  93. Epi : Inflorescence de type Simple Alterné Sessile (exemples : arum, épilobe, orchis, plantain, saule).
  94. Epicalice : Voir Calicule.
  95. Epicarpe : Paroi externe (peau ou écorce) du Fruit. Voir Les fruits.
  96. Episperme : Paroi protectrice externe (peau) de la Graine, qui peut être simple ou double. Voir Les graines.
  97. Eperon : se dit du prolongement d'un organe de Plante en deçà du point d'attache de sa base. Exemples : Eperon de Stipule, de Sépale, de Pétale.
  98. Epine : voir La plante.
  99. Espèce : septième rang dans la Classification du vivant, correspondant à un ensemble d'êtres vivants ayant le même aspect (critère de similitude morphologique, physiologique et chromosomique)
    et pouvant se reproduire entre eux en milieu naturel (critère d'interFécondité). L'interFécondité doit s'appliquer également à la progéniture.
    Ainsi, le cheval et l'âne sont deux espèces différentes car, bien qu'interFéconds, leurs progénitures hybrides (mulet et bardot) ne le sont pas.
  100. Etamine : organe mâle de la Fleur formant l'Androcée, composée d'une petite queue (Filet) terminée par une poche (Anthère) renfermant les grains de Pollen.
  101. Eucaryote : organisme vivant dont les cellules sont à noyau structuré, c'est-à-dire séparé du reste du contenu cellulaire et enfermant le matériel génétique (ADN). Les eucaryotes regroupent les animaux, les Plantes et les champignons.
  102. Exocarpe : Voir Epicarpe.
  103. Famille : cinquième rang dans la Classification du vivant, correspondant à un regroupement de Genres ayant des caractéristiques similaires. Le nom d'une Famille se termine par le suffixe "acées" chez les Végétaux et par le suffixe "idés" chez les Animaux.
    Concernant les Plantes Angiospermes et selon la Classification classique du vivant, les grandes Familles sont les suivantes, classées selon le nombre d'Espèces en France (cf [THO, Petite flore de France, p. 437]) : Astéracées ou Composées (800), Poacées ou Graminées (470), Fabacées ou Légumineuses (360), Rosacées (250), Brassicacées ou Crucifères (250), Caryophyllacées (225), Apiacées ou Ombellifères (180), Scrofulariacées (175), Cypéracées (165), Lamiacées ou Labiées (165), Liliacées (150), Renonculacées (140), Orchidacées (120), Plantaginacées (120), Boraginacées (100), Orobanchacées (100).
  104. Faux-conifère : Plante Ligneuse dont les Fruits ne sont pas des Cônes mais dont les Feuilles sont en Aiguille (exemple : if) ou en Ecaille (exemple : bruyère commune).
  105. Faux-fruit : voir Complexe (Fruit).
  106. Faux-tronc : voir Stipe.
  107. Fécondation : La fécondation est une étape de la Reproduction Sexuée qui consiste à fusionner deux Gamètes mâle et femelle en une cellule unique (oeuf ou zygote) qui sera à l'origine de l'Embryon.
  108. Feuille : voir Les feuilles.
  109. Feuillu : Plante Ligneuse dont les Feuilles sont Plates.
  110. Fleur : voir Les fleurs.
  111. Fleuron : Fleur Actinomorphe de taille réduite. Dans la Famille des Graminées (exemple : les bromes), les Fleurons sont groupés en petits Epis ; ils sont Nus et protégés parfois en base par des Bractées. Dans la Famille des Composées (exemple : marguerite), les Fleurons composent le centre des Capitules ; ils sont à Corolle Soudée en tube, avec un Calice absent ou réduit sous forme de paillettes (écailles ou poils).
  112. Foliole : Limbe élémentaire de la Feuille. Hormis les Feuilles Composées, toute Feuille possède une seule Foliole.
  113. Follicule : voir Les fruits.
  114. Forme (Feuille Plate) : voir La plante.
  115. Formule florale : voir La plante.
  116. Fruit : voir Les fruits.
  117. Fruit-graine : Voir Les fruits.
  118. Gainées (Feuilles) : Feuilles Groupées par la Base dans une gaine (ou faisceau) insérée sur la Tige (exemple : pin de Monterey).
  119. Gamète : Un gamète est une cellule reproductrice, mâle ou femelle, dont le noyau ne contient qu'un seul chromosome de chaque paire et qui s'unit au gamète de sexe opposé (Fécondation) pour donner naissance à un oeuf (zygote).
  120. Gamétophyte : voir Les spores.
  121. Gamo- (préfixe) : Préfixe désignant des organes Soudés entre eux. Exemples : Calice gamosépale, Corolle gamopétale, Pistil gamocarpellé ou gamocarpe, Androcée gamostémone.
  122. Gemmule : Futur Bourgeon de l'Embryon.
  123. Genre : sixième rang dans la Classification du vivant, correspondant à un regroupement d'Espèces ayant des caractéristiques similaires.
  124. Glomérule : Ombelle dont les Pédoncules sont très courts (exemples : betterave, gui).
  125. Glume, Glumelle et Glumellule : Chez les Graminées (froment, seigle, etc.), chacune des deux Bractées écailleuses qui enveloppent l'épillet de Fleurs (Glume), la Fleur (Glumelle faisant office de Sépale) et son Ovaire (Glumellule faisant office de Pétale). Voir Figure ci-dessous.
    Chez les Cypéracées (souchet, scirpe, etc.), le terme Glume désigne toutes les Bractées écailleuses qui enveloppent l'épillet.
    Glume, glumelle et glumellule chez les graminees

  126. Godet (Forme) : Forme particulière d'une Fleur en Bassin, ressemblant à un petit gobelet à boire, sans pied ni anse.
  127. Gousse : voir Les fruits.
  128. Graine : voir Les graines.
  129. Grappe : Inflorescence de type Simple Alterné Pédonculé (exemples : colza, genêt, groseillier, jacinthe, muguet).
  130. Grelot (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est bombé et l'ouverture globuleuse, comme une clochette avec une ouverture plus resserrée que le ventre.
  131. Grimpant : voir La plante.
  132. Groupées (Feuilles) : Feuilles disposées en groupe sur la Tige. Elles peuvent être Gainées ou Touffées.
  133. Gueule (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est tubé avec une ouverture en forme de gueule béante de monstre à une ou deux lèvres plus ou moins lobées. Les Fleurs en Gueule sont presque toutes à Ovaire Infère (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 4, Dictionnaire, p.120]).
  134. Gymnosperme : Plante à fleurs dont la Graine est Nue. Les Gymnospermes représentent tous les Conifères et quelques Espèces particulières (if, ginkgo, cycas, gnetum, ephedra, welwitschia), soit environ 60 Espèces en France, réparties en une dizaine de Familles.
  135. Gynécée : voir Pistil.
  136. Herbacée : voir La plante.
  137. Hermaphrodite (Fleur ou Plante) : Une Fleur est dite hermaphrodite lorsqu'elle est bisexuée (à la fois mâle et femelle, c'est-à-dire avec un Pistil et des Etamines). Chez les Plantes à fleurs, une Espèce est dite hermaphrodite lorsque toutes les Fleurs sont hermaphrodites, soit près de 75 % des Espèces.
  138. Héspéride : voir Agrume.
  139. Hybride : être vivant issu du croisement naturel ou artificiel de deux Genres, Espèces, sous-Espèces ou Variétés différentes selon la Classification du vivant. Le Nom scientifique contient alors le signe "x" indiquant le croisement. Exemple : le platane commun de Nom scientifique "platanus xhispanica" est issu du croisement entre platane d'Orient et platane d'Occident.
    Codification selon croisements : "Genre xEspècenouvelle" = Genre Espèce1 x Espèce2 ; "xGenrenouveau" = Genre1 x Genre2 ; "xGenrenouveau Espècenouvelle" = Genre1Espèce1 x Genre2Espèce2.
  140. Incomplète (Fleur) : non Complète.
  141. Indéhiscence : non Déhiscence.
  142. Individu (Plante) : voir Pied (Plante).
  143. Infère : Une des positions de l'Ovaire. Voir Ovaire (position).
  144. Inflorescence : voir Les fleurs.
  145. Infrutescence : ensemble des Fruits issus des Fleurs d'une même Inflorescence.
  146. Involucre : Voir Les bractées.
  147. Irrégulière (Fleur) : non Régulière.
  148. Isolées (Feuilles) : Feuilles disposées isolément sur la Tige. Elles peuvent être Alternées ou Opposées.
  149. Isolée (Fleur) : voir Solitaire.
  150. Labelle (ou Tablier) : Pétale géant caractéristique de la Corolle de certaines Plantes (essentiellement chez les Orchidées) ayant le forme d'une plate-forme d'atterrissage (parfois prolongée d'un Eperon) ou parfois de l'abdomen de la femelle pollinisatrice, afin d'attirer les insectes pollinisateurs.
  151. Lancéolée (Forme) : en Forme de fer de lance, avec une longueur au moins égale à trois fois la largeur (exemples : olivier, troène d'Europe, frêne oxyphylle).
  152. Languette : voir Ligule (Fleur).
  153. Légume : Partie comestible d'une Espèce potagère. Les différentes catégories de légume sont les suivants : Légume-racine (exemples : betterave, carotte, radis), Légume-tubercule (exemples : pomme de terre, topinambour), Légume-bulbe (exemples : ail, échalotte, oignon), Légume-herbe (exemples : basilic, estragon, menthe), Légume-tige (exemples : asperge, bambou), Légume-feuille (exemples : salade, chou, épinard), Légume-fleur (exemples : chou-fleur, brocoli, artichaut), Légume-fruit ou Gousse (exemples : aubergine, courgette, melon, tomate), Légume-graine ou Légume sec (exemples : fève, haricot, lentille).
  154. Liane : voir Grimpant.
  155. Libre (Organe floral) : voir Dialy- (préfixe).
  156. Ligneux : voir La plante.
  157. Ligule (Feuille) : Limite entre la Gaine et le Limbe des Feuilles de certaines Herbacées. La Ligule peut être une membrane, un bourrelet ou une rangée de poils.
  158. Ligule (Fleur) : Sur les Capitules de certaines Inflorescences, la Ligule est la Corolle des Fleurs périphériques du Capitule, les Pétales de chaque Corolle étant Soudés en une langue tournée vers l'extérieur du Capitule. Par exemple, chez la marguerite, les Fleurs périphériques sont blanches et Ligulées alors que les centrales sont jaunes et tubulées.
  159. Limbe : partie membraneuse de la Feuille, soutenue par les Nervures.
  160. Linéaire étroite (Forme) : Cette Forme est reclassée plus globalement comme appartenant au Type Aiguille quelle que soit sa section (plate ou non, exemple : if).
  161. Lis (Forme) : se dit d'une Fleur Polypétale à trois ou six Pétales Libres, ou Monopétale à six Pétales Soudés, dont la base forme souvent un Entonnoir et dont le Fruit est toujours à trois Loges.
  162. Lisse (Bord) : sans aucune dent (exemples : buis, laurier sauce, chêne pédonculé).
    Au niveau forme, le Bord est généralement convexe (exemple : buis) et plus rarement ondulé (exemple : laurier sauce).
    Au niveau bordure, le Bord est généralement net (exemple : buis) et plus rarement finement cilié (exemple : rhododendron jaune) ou translucide (exemple : buplèvre ligneux).
  163. Lobe (Feuille Plate) : partie d'une Feuille Plate située entre deux Echancrures du Limbe. Le Lobe peut être pointu ou arrondi, à Bord Denté ou Lisse.
  164. Lobée (Forme) : en Forme de Lobes (exemples : figuier, érable champêtre, chêne pédonculé).
  165. Loculicide : un des modes de Déhiscence d'une Capsule.
  166. Loge ou locule : cavité du Carpelle contenant les Ovules (dans le cas d'un Ovaire) ou les Graines (dans le cas d'un Fruit).
  167. Lomentacé (Fruit) : se dit d'une Gousse ou d'une Silique étranglée sur sa longueur entre chaque Graine, comme un chapelet (voir Figure 1 exemples 12 & 13 dans Déhiscence).
  168. Lycophytes : Sporophytes de type Lycopodes, Sélaginelles et Isoètes.
  169. Masque (Forme) : voir Mufle (Forme).
  170. Membraneux : mince. Exemples : Feuille membraneuse, Fleur membraneuse.
  171. -mère (suffixe) : voir Type (Fleurs).
  172. Méricarpe : élément issu de la fragmentation d'un Fruit Schizocarpe.
  173. Mésocarpe : Chair ou pulpe du Fruit. Voir Les fruits.
  174. Micropyle : Petit orifice du Tégument de l'Ovule d'une Plante, par lequel passe le Tube pollinique lors de la Fécondation.
  175. Monilophytes : Sporophytes de type Fougères, Prêles et Psilophytes.
  176. Mono- (préfixe) : voir Gamo-.
  177. Monocotylédone : Plante Angiosperme dont le premier germe de la Graine se présente sous forme d'une seule petite feuille (cotylédon). Les Monocotylédones ont en général des Feuilles à Nervures non Ramifiées et des Fleurs dont les organes floraux (Sépales, Pétales, Etamines, Carpelles) sont au nombre de 3 ou de leur multiple.
  178. Monopétale (Fleur ou Corolle) : Se dit d'une Fleur dont la Corolle est constituée d'une seule pièce à sa base, de manière que lorsqu'elle tombe ou est détachée de sa base, tout le tour se détache à la fois. Cette pièce peut être un seul Pétale ou un ensemble de Pétales Soudés entre eux.
  179. Monoïque (ou état de Monoécie) : Chez les Plantes à fleurs, se dit d'une Espèce Unisexuée dont les Fleurs sont portées par le même Pied. Exemple : nombreux Conifères.
  180. Montant : caractérise une Plante Herbacée qui s'élève verticalement sans aucun support.
  181. Mufle (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est tubé avec une ouverture en forme de mufle d'animal comme un masque d'ornement des fontaines. Les Fleurs en Mufle sont presque toutes à Ovaire Supère (cf [TOURNEFORT 1797, Tome 4, Dictionnaire, p.120]).
  182. Multiple (Fruit) : Un Fruit est Multiple lorsqu'il est issu de Carpelles Libres appartenant à la même Fleur (cf [GALLAND, Tableau 2, p.123]). Exemples : Polydrupe, Polyakène, Polyfollicule. Le Fruit Multiple peut être Sec ou Charnu.
  183. Nervures : lignes plus ou moins saillantes du Limbe et conduisant le sève. Pour chaque Foliole, on distingue la ou les Nervures principales, et les Nervures secondaires partant des principales.
    Les nervures principales sont généralement uniques (exemple : poirier commun) et plus rarement au nombre de 3 (exemple : ciste de Montpellier) ou rayonnantes (exemple : ginkgo).
    Les nervures secondaires sont généralement convergentes vers le Bord (exemple : poirier commun) et plus rarement convergentes vers le Sommet (exemple : cornouiller sanguin), ou droites (exemple : hêtre) ou divergentes en Base (exemple : aubépine monogyne).
  184. Neutre (Fleur) : voir Stérile (Fleur).
  185. Noeud (Feuille) : point d'attache de la Feuille sur la Tige.
  186. Nom commun ou nom vernaculaire : nom usuel en français donné à un binôme Genre-Espèce dans le Classification du vivant. Exemple : "Peuplier noir".
  187. Nom scientifique (ou binomial ou savant) : nom latin, normalisé et unique, donné à un binôme Genre-Espèce dans la Classification du vivant, avec indication d'Hybrides éventuels. Exemple : "Populus nigra" correspondant au Nom commun "Peuplier noir". Le Nom scientifique s'écrit toujours en italique avec une majuscule initiale pour le nom du Genre et une minuscule initiale pour le nom de l'Espèce.
  188. Noyau : couche profonde (Endocarpe) du Péricarpe d'une Drupe, qui abrite les Graines.
  189. Nucule : Akène dont le Péricarpe est extrêmement dur (noisette, gland, faîne, etc.).
  190. Nue (Fleur) : sans aucune Enveloppe florale.
  191. Nue (Graine) : non enfermée dans un Fruit clos.
  192. Nutrition : voir La plante.
  193. Oeillet (Forme) : se dit d'une Fleur Polypétale dont les Pétales sont disposés en Rose et s'enfoncent dans un Calice en tube.
  194. Ombelle (Inflorescence et Forme) : Inflorescence de type Simple Touffé Pédonculé (exemples : chélidoine, merisier, primevère, Famille des Ombellifères). L'Ombelle est donc un assemblage de Fleurs dont les Pédoncules partent d'un centre commun et divergent comme les branches d'un parasol ou les rayons d'une roue.
  195. Opposées (Feuilles) : Feuilles disposées par deux, l'une en face de l'autre, sur la Tige (exemples : érable champêtre, marronnier commun).
  196. Ordre : quatrième rang dans la Classification du vivant, correspondant à un regroupement de Familles ayant des caractéristiques similaires. Le nom d'un Ordre se termine par le suffixe "ales" chez les Végétaux et (souvent) par le suffixe "formes" chez les Animaux.
  197. Organe floral : élément d'une Pièce florale.
  198. Ovaire : Partie inférieure du Pistil qui contient les Ovules destinés à devenir la Graine.
  199. Ovaire (position) : L'Ovaire du Pistil d'une Fleur peut avoir deux positions différentes par rapport au point d'attache des Pièces florales sur le Réceptacle floral : position Supère (et visible) lorsque la position est au-dessus, Infère (et cachée) lorsque la position est en-dessous (voir Figure 1 ci-dessous).
    La Figure 2 montre l'exemple de l'ovaire Supère de la Fleur de pomme de terre et la Figure 3 l'Ovaire Infère du bouton de rose. Dans le cas Infère, l'Ovaire est situé dans une cavité qui peut provenir du creusement du Réceptacle floral ou de la fusion des Sépales, des Pétales et des Etamines sur une partie de leur longueur.
    Les Plantes Angiospermes ayant un Ovaire Infère sont essentiellement les Familles suivantes (cf [THOMAS]) : Amaryllidacées, Apiacées (ou Ombellifères), Astéracées (ou Composées), Campanulacées, Cucurbitacées, Grossulariacées, Hydrocharitacées, Iridacées, Myrtacées, Onagracées, Orchidacées, Rubiacées, Valérianacées.
    Position de l ovaire par rapport aux pieces florales Ovaire supere de la fleur de pomme de terre Ovaire infere du bouton de rose

  200. Ovale (Forme) : en Forme de courbe fermée allongée et sans être Lancéolée (exemples : orme, citronnier, marronnier commun).
  201. Ovule : L'ovule est la partie de l'Ovaire qui contient les cellules reproductrices femelles et qui devient la Graine après Fécondation.
  202. Palmé : disposé en éventail, comme les doigts de la main.
  203. Panicule : Inflorescence Composée de type Grappe de Grappes.
  204. Papillon (Forme) : se dit d'une Fleur Polypétale qui possède un Pétale supérieur (appelé étendard), deux Pétales latéraux (appelés ailes) et deux Pétales inférieurs Soudés (appelés carène).
  205. Pappus : voir Aigrette.
  206. Paraplacentaire : voir Septifrage.
  207. Parasol (Forme) : voir Ombelle (Forme)
  208. Penné : disposé de part et d'autre de la Nervure principale, comme les barbes d'une plume d'oiseau.
  209. Pédicelle (Fleur) : Pédoncule des Fleurs à l'intérieur d'une Inflorescence.
  210. Pédoncule (Fleur ou Fruit) : partie de la Fleur ou du Fruit les reliant à la Tige. Sa longueur peut être absente, courte ou longue. Pour une Fleur, le pédoncule est renflé à son extrémité (Réceptacle), lequel porte les Pièces florales.
  211. Pédonculé (Fleur ou Fruit) : muni d'un Pédoncule net.
  212. Pépin : toute Graine contenue dans une Baie.
  213. Pépon ou Péponide : Baie de grande taille et à Epicarpe Coriace. C'est le Fruit caractéristique des Plantes de la Famille des Cucurbitacées (melon, pastèque, courge, etc.).
  214. Périanthe : ensemble composé des deux Enveloppes florales d'une Fleur.
  215. Péricarpe : Ensemble des couches du Fruit abritant les Graines. Voir Les fruits.
  216. Périgone : Enveloppe florale, sans distinction apparente de Calice et de Corolle. Les organes du Périgone sont des Tépales.
  217. Persistant : non Caduc.
  218. Pétale : feuille particulière formant la Corolle.
  219. Pétiole (Feuille) : partie de la Feuille reliant le Limbe à la Tige. Le Pétiole a généralement une section ronde et plus rarement une section aplatie latéralement. Sa longueur peut être absente, très courte (moins de 0.5 cm), courte (moins de 1 cm) ou longue (plus de 1 cm).
  220. Pétiolé (Feuille) : muni d'un Pétiole net.
  221. Phanérogames : voir Spermaphytes.
  222. Photosynthèse : La photosynthèse est une réaction chimique produit par la lumière du soleil dans les Plantes vertes (contenant de la chlorophylle).
    La réaction utilise l'eau (H2O) puisée dans le sol par les Racines et le gaz carbonique (CO2) capté dans l'air par les Feuilles, et produit des sucres (C6H12O6) stockés par la Plante et de l'oxygène (O2) rejeté dans l'atmosphère. Formule chimique : 12 H2O + 6 CO2 + lumière --> C6H12O6 + 6 O2 + 6 H2O
    La photosynthèse se fait par les Chloraplastes, situés essentiellement dans les Feuilles.
  223. Pièce florale : partie d'une Fleur ayant une fonction protectrice et/ou attractive (Calice et Corolle), ou reproductrice (Androcée et Pistil). Une Fleur comporte en général ces quatre Pièces florales (Fleur Complète). Voir Figure dans Fleur.
  224. Pied (Plante) : Partie d'une Plante (Tronc ou Tige) qui touche le sol. Par extension : la Plante totale (exemple : Pied de fraisier).
  225. Piridion : Fruit complexe entre la Drupe et la Baie (Noyau composé de Pépins). La Fleur est issue d'un Ovaire Infère. Exemples : pomme, poire.
  226. Pistil : Pièce florale reproductrice femelle. Les organes du Pistil sont les Carpelles.
  227. Plante : voir La plante.
  228. Plantes à fleurs : voir Spermaphytes.
  229. Plantule : Voir Embryon.
  230. Plate ou plane (Feuille) : Une Feuille plate est une Feuille dont le Limbe est une surface sans creux ni reliefs prononcés. Elle peut être Simple (S) ou Composée (C).
  231. Pluriloculaire : à plusieurs Loges.
  232. Pollen : voir La reproduction.
  233. Poly- (préfixe) : voir Dialy-.
  234. Polyakène : Fruit Multiple composé d'Akènes issus d'un même Pistil Dialycarpellé (exemple : châtaignier, renoncule).
  235. Polydrupe : Fruit Multiple composé de petites Drupes agglomérées (drupéoles) issues d'un même Pistil Dialycarpellé (exemples : framboise, mûre de la ronce).
  236. Polyfollicule : Fruit Multiple composé de Follicules issus d'un même Pistil Dialycarpellé (exemples : pied d'alouette, anis étoilé, pivoine).
  237. Polygame : Chez les Plantes à fleurs, se dit d'une Espèce ayant à la fois des Fleurs Hermaphrodites et des Fleurs Unisexuées, portées par le même Pied ou des Pieds différents (Espèces andro-, gyno-, tri-Monoïques ou andro-, gyno-, tri-Dioïques). La pariétaire est tri-Monoïque. Certains marronniers sont tri-Monoïques (mâle en haut, Hermaphrodite au milieu et femelle en bas de l'Inflorescence). Les frênes sont tri-Dioïques (les Fleurs mâles, femelles et Hermaphrodites étant portées par des Pieds différents).
  238. Polypétale (Fleur ou Corolle) : Se dit d'une Fleur dont la Corolle est constituée de plusieurs Pétales Libres, de manière qu'ils tombent ou se détachent les uns après les autres.
  239. Port : voir La plante.
  240. Ptéridophytes : Sporophytes de type Fougères et plantes apparentées, ces dernières comprenant les Prêles, Lycopodes, Sélaginelles, Isoètes et Psilophytes.
  241. Pyxide : Capsule à plusieurs Carpelles Soudés, à une ou plusieurs Loges et à une fente d'ouverture circulaire médiane, dont la partie supérieure (opercule) se détache comme un couvercle de boîte (exemples : plantain, jusquiame, mouron rouge). Voir exemples dans Les fruits.
  242. Queue : voir Pétiole pour une Feuille et Pédoncule pour une Fleur ou un Fruit.
  243. Racines : voir La plante.
  244. Radicule : Future Racine de l'Embryon.
  245. Radié (Capitule) : Le Capitule d'une Inflorescence est Radié lorsque toutes ses Fleurs sont à Fleurons dans la région centrale et à Demi-fleurons dans la couronne périphérique (exemple : marguerite).
  246. Rameau : voir Tige.
  247. Ramifié : se dit d'un élément ayant une structure arborescente, l'élément principal étant divisé en éléments secondaires, l'élément secondaire en éléments tertiaires, etc. (exemples d'élément : Branches, Nervures, Tiges).
  248. Rampant : caractérise une Plante Herbacée qui croît parallèlement au sol (exemple : lierre terrestre).
  249. Réceptacle (Fleur) : Le réceptacle d'une Fleur est l'extrémité renflée du Pédoncule de la Fleur, le renflement portant les Pièces florales.
  250. Réceptacle (Inflorescence) : Le réceptacle d'une Inflorescence Touffée (cas des Capitules et des Ombelles) est l'extrémité élargie en plateau de la Tige de l'Inflorescence, le plateau portant les Fleurs.
  251. Régulière (Fleur) : voir Actinomorphe.
  252. Reproduction : voir La plante.
  253. Résine : voir La plante.
  254. Résineux : voir La plante.
  255. Respiration : voir La plante.
  256. Ronde (Forme) : en Forme de cercle (exemples : peuplier tremble, abricotier).
  257. Rose (Forme) : se dit d'une Fleur Polypétale dont les Pétales sont disposés en rond autour d'un centre commun de façon similaire à la rose de l'églantier (rosier).
  258. Rosette (Forme) : se dit d'une Fleur Monopétale dont le fond est tubé et le Pétale découpé en Rose, ressemblant à un Disque étoilé comme la molette d'un éperon de cavalier.
  259. Samare : Akène ailé. La Samare peut être simple (avec une seule aile) comme celle des frênes, double comme celle des érables ou circulaire comme celle des ormes.
  260. Schizocarpe : voir Les fruits.
  261. Sclérifié : se dit d'un tissu organique qui s'est endurci.
  262. Sec (Fruit) : Type de Fruit dont la paroi des Carpelles est sèche à maturité. Un Fruit Sec Simple est un Akène ou une Capsule.
  263. Sépale : feuille particulière formant le Calice.
  264. Séparé (organe floral) : voir Dialy- (préfixe).
  265. Septicide : un des modes de Déhiscence d'une Capsule.
  266. Septifrage : un des modes de Déhiscence d'une Capsule.
  267. Sessile : sans Pétiole pour une Feuille, ou sans Pédoncule pour une Fleur ou un Fruit.
  268. Sexualité : voir La plante.
  269. Silicule : Silique courte (longueur inférieure à trois fois la largeur).
  270. Silique : Capsule à deux Carpelles Soudés, à une Loge (initialement) puis à deux Loges (après maturation), et à quatre fentes d'ouverture. Une cloison mitoyenne ("replum" ou "faux-septum") sépare les deux Loges et porte les Graines. C'est le Fruit caractéristique des Plantes de la Famille des Crucifères (chou, radis, giroflée, etc.). Voir exemples dans Les fruits.
    La Silique peut être allongée comme une gousse d'haricot (longueur supérieure à trois fois la largeur) ou courte (Silicule).
    Sa section peut être ovoïde, ou aplatie selon un plan parallèle à la cloison (Silique latiseptée, à cloison large, voir Figure C ci-dessous) ou un plan perpendiculaire (Silique angustiseptée, à cloison étroite, voir Figure D ci-dessous). Le symbole "r" indiqué sur les Figures correspond à la cloison (replum r).
    Siliques latiseptee et angustiseptee
  271. Simple (Corolle) : Une Corolle est dite Simple lorsqu'elle ne fait pas partie d'un Capitule.
  272. Simple (Feuille) : Une Feuille Plate est Simple lorsqu'elle est formée d'une seule Foliole (exemple : chêne rouge).
  273. Simple (Fruit) : Un Fruit est Simple lorsqu'il est issu d'un seul Carpelle ou de plusieurs Carpelles Soudés appartenant à la même Fleur (cf [GALLAND, Tableau 2, p.123]). Le Fruit Simple peut être Sec (Akène, Capsule, Schizocarpe) ou Charnu (Baie, Drupe). Voir exemples dans Fruit.
  274. Simple (Inflorescence) : voir Les fleurs.
  275. Sinus (Feuille Plate) : voir Echancrure.
  276. Solitaire (Fleur) : voir Les fleurs.
  277. Sommet (Feuille) : point du Limbe le plus éloigné de sa Base. Le Sommet peut être sans pointe (exemple : aulne glutineux), arrondi (exemple : arbre de judée) ou pointu (exemple : pommier commun).
  278. Sore : groupement de Sporanges.
  279. Soucoupe (Forme) : Forme particulière d'une Fleur Monopétale dont le fond est tubé avec une ouverture en forme de plateau à bords relevés.
  280. Soudé (organe floral) : voir Gamo- (préfixe).
  281. Spadice ou spadix : Capitule en forme de colonne épaisse. C'est l'Inflorescence caractéristique des arums et des palmiers.
  282. Spathe : Grande Bractée en cornet qui enveloppe certains Spadices des Aracées (arums) et des Arécacées (palmiers). Exemple : Spathe d'arum.
  283. Spermaphytes : ensemble de toutes les Plantes à Fleurs (appelé anciennement Phanérogames), composé des Gymnospermes et des Angiospermes.
  284. Sporange : vésicule contenant les Spores.
  285. Spore : voir Les spores.
  286. Sporogenèse : La sporogenèse est la production des Spores dans les organismes Eucaryotes, obtenue en divisant certaines cellules de la Plante.
  287. Sporophytes : ensemble de toutes les Plantes dépourvues de Fleurs (appelé anciennement Cryptogames), donc ne formant pas de Graines, les organes reproducteurs étant uniquement des Spores. Les Sporophytes comprennent les Ptéridophytes, les Thallophytes et les Bryophytes.
    Les Sporophytes peuvent avoir de vraies Racines (Fougères, Prêles, Lycopodes, Sélaginelles, Isoètes) ou être sans vraies Racines, généralement avec poils fixateurs (Psilophytes, Algues, Champignons, Lichens, Mousses, Hépatiques).
  288. Squelette (Feuille Plate) : voir La plante.
  289. Stérile (Fleur) : sans aucune Pièce florale reproductrice. Chez les Aracées par exemple, certaines Fleurs sont stériles, transformées en Pièces florales nutritives, en poils (piège à insectes) ou en diffuseur d'odeur.
  290. Stigmate : Extrémité du Carpelle qui réceptionne le Pollen.
  291. Stipe : emboîtement de Feuilles enroulées et Coriaces donnant l'apparence d'un Tronc.
  292. Stipule : voir Les feuilles.
  293. Stomate : Chez les Plantes terrestres, le stomate est un orifice de petite taille présent sur les Feuilles (essentiellement sur leur face inférieure, avec une densité de l'ordre de 100 par mm2), assurant la Respiration de la Plante. Une paire de cellules, appelées cellules de garde, délimite le pore stomatique et en module l'ouverture en réponse aux stimuli environnementaux.
  294. Style : Extension de l'Ovaire en forme de colonne cylindrique qui relie l'Ovaire au Stigmate dans le Carpelle. Le Style peut être absent (Stigmate sessile). La colonne cylindrique peut être complètement fermée (cas des Graminées) ou présenter un canal central (cas des Monocotylédones). Dans les Pistils à plusieurs Carpelles, chaque Carpelle peut avoir un style distinct ou partager un style commun.
  295. Supère : Une des positions de l'Ovaire. Voir Ovaire (position).
  296. Sycone : Capitule refermée sur elle-même, en forme d'urne plus ou moins fermée. C'est l'Inflorescence caractéristique du figuier.
  297. Symétrie florale : Une Fleur peut être polysymétrique (Fleur Actinomorphe), monosymétrique (Fleur Zygomorphe) ou sans aucune symétrie (Fleur Asymétrique).
  298. Syncarpe : voir Gamocarpellé.
  299. Tégument : voir Episperme.
  300. Tépale : Sépale identique à un Pétale par la forme et par la couleur.
  301. Thallophytes : Sporophytes de type Algues, Champignons et Lichens.
  302. Thyrse : Inflorescence Composée de type Grappe de Cymes.
  303. Tige (Arbre) : partie cylindrique de l'Arbre située entre les Branches et la Feuille. La Tige porte le Bourgeon à la base du Pétiole.
  304. Tige (Herbacée) : partie cylindrique de l'Herbacée située entre les Racines et les Feuilles. La Tige peut être aérienne, aquatique ou souterraine.
  305. Tigelle : Future Tige de l'Embryon.
  306. Touffées : groupées au même niveau sur un axe, généralement sans gaine et en cercle autour de la Tige. Exemples : Aiguilles du mélèze ; Feuilles Plates du catalpa commun ; Pédoncules d'une Inflorescence ; Sépales, Pétales, Etamines ou Carpelles d'une Fleur.
  307. Trachéophytes (ou Trachéobiontes) : voir Plantes Vasculaires
  308. Triangulaire/losangique (Forme) : en Forme de triangle (à Base tronquée) ou de losange (à Base en coin). Exemples : peuplier noir, bouleau verruqueux.
  309. Tronc : partie de l'Arbre située entre les Racines et la naissance des Branches.
  310. Tube pollinique : Prolongement tubulaire du grain de Pollen qui naît de la germination et qui permet de conduire les Gamètes mâles jusqu'à la Gamète femelle dans l'Ovule.
  311. Tubercule : excroissance souterraine d'une Plante qui contient des réserves nutritives (glucides). Les organes transformés en Tubercule peuvent être une Racine (exemples : carotte, dahlia), une Tige souterraine (exemples : pomme de terre, iris) ou une base de Tige (exemples : navet, radis, betterave).
  312. Type (Feuilles) : voir La plante.
  313. Type (Fleurs) : Une Fleur peut être de type n = 2, 3, 4, 5, 6... ∞ (dimère, trimère, tétramère, pentamère, hexamère... polymère) lorsque les organes floraux principaux (Sépales et Pétales) sont au nombre de n ou de son multiple.
  314. Uniloculaire : à une seule Loge.
  315. Unisexuée (Fleur ou Plante) : Une Fleur est dite unisexuée lorsqu'elle ne possède qu'un seul sexe (mâle ou femelle). Chez les Plantes à fleurs, une Espèce est dite unisexuée lorsque toutes les Fleurs sont unisexuées. Les Fleurs peuvent être portées par le même Pied (Espèce Monoïque) ou par des Pieds différents (Espèce Dioïque).
  316. Variété : sous-Espèce pour les Plantes sauvages. Le Nom scientifique contient alors la variété précédée du symbole var. Exemple pour le peuplier noir d'Italie : Populus nigra var. italica
  317. Vasculaire (Plante) : Une Plante est dite vasculaire lorsqu'elle possède des vaisseaux conducteurs de sève. Les Plantes vasculaires regroupent les Spermaphytes, les Lycophytes et les Monilophytes.
  318. Végétal : voir Plante.
  319. Verticille floral : voir Pièce florale.
  320. Verticillé : voir Touffé.
  321. Zygomorphe : se dit d'une Fleur qui présente un plan de Symétrie (exemple : orchidée), la symétrie étant bilatérale, de type gauche/droite par exemple. La Zygomorphie peut être droite ou médiane (le plan de symétrie étant confondu avec le plan floral, cas général), transverse (perpendiculaire au plan floral, exemple : fumeterre) ou oblique (par rapport au plan floral, exemple : pomme de terre).
    La zygomorphie peut s'appliquer à certaines Pièces florales (Corolle, Androcée) mais pas à toutes, le Calice par exemple pouvant être Actinomorphe. Plus globalement, la zygomorphie peut s'appliquer à certaines Fleurs de la Plante et pas aux autres, la marguerite ou le tournesol par exemple étant Actinomorphes pour les Fleurs du centre et Zygomorphes pour les Fleurs en périphérie.

8. Bibliographie ( Paragraphe Précédent / Début )

Les auteurs cités dans cette page sont mentionnés entre crochets sous la forme [AUTEUR Titre Page].

  1. ADANSON Michel, Familles des plantes (en 2 volumes, téléchargeables sur le site Gallica), Vincent Paris 1763 ; méthode d'identification de 1615 genres classés en 58 familles par caractères morphologiques.
  2. Atlas floristique des Alpes-de-Haute-Provence, La flore des Alpes-de-Haute-Provence ; description de 5500 plantes, avec photos, glossaire et index.
  3. BONNIER Gaston, DE LAYENS Georges, Petite flore, Belin 1991 ; méthode d'identification de près de 600 espèces parmi les plus communes de France, Suisse et Belgique, regroupant 670 espèces classées en 58 familles selon la classification Jussieu.
  4. CANDOLLE Augustin, Flore française (tome 5 ou 6e volume, téléchargeable sur le site Gallica), Desray Paris 1815 ; complément à la "Flore française - 1805" de LAMARCK, avec notamment 1300 espèces supplémentaires.
  5. CLOS Dominique, Discussion de quelques points de glossologie botanique (suite) - juin 1862 - pp 652-666, Bulletin de la Société Botanique de France, Tome 9, 1862 ; revue critique des dénominations françaises des plantes.
  6. DOUZET Rolland, Petit lexique de botanique à l'usage du débutant, Station Alpine Joseph Fourier, version 2007.
  7. DUVAL-JOUVE Joseph, BRONGNIART Adolphe, Histoire naturelle des Equisetum de France, Paris 1864.
  8. FORETVIRTUELLE.COM, Botanique forestière ; description de 670 plantes forestières (dont 216 ligneux), avec nombreuses photos.
  9. GALLAND Nicole, La classification des fruits ou du bon usage d'une classification artificielle (article pp.119-129), Bulletin de la Société Vaudoise des Sciences Naturelles 81, 1992.
  10. HOBBES WORLD.COM, Botanique ; description structurée de 233 arbres hors fruitiers, avec quelques photos.
  11. HORTUS BOTANICUS, Ligneux - Reconnaissance des feuilles ; photothèque d'environ 500 ligneux, avec photos des feuilles.
  12. Jardin! L'Encyclopépie, Plantes ; description d'environ 7000 plantes (dont environ 3800 ligneux), avec quelques photos.
  13. LAMARCK Jean Baptiste, CANDOLLE Augustin, Flore française (en 4 tomes et 5 volumes, téléchargeables sur le site Gallica), 3e édition, Agasse Paris 1805 ; méthode d'identification de 4688 espèces classées en 826 genres et 91 familles selon la classification Jussieu.
  14. LAMARQUE Jeanne, TAVERNIER Raymond, Quel est cet arbre ? Bordas 1992 ; méthode d'identification de 230 ligneux.
  15. LINNE Charles, Philosophie botanique - traduite du latin par F.A. QUESNE (téléchargeable sur le site Gallica), Paris 1788.
  16. PIN C., Flore élémentaire comprenant des notions de botanique, la classification et la description sommaire des familles et des genres de plantes qui croissent naturellement en France (téléchargeable sur le site Gallica), 4e édition revue et augmentée d'un vocabulaire des mots techniques, André-Guédon Paris 1882 ; méthode d'identification de 1047 genres classés en 125 familles selon la classification Jussieu.
  17. QUELLEESTCETTEPLANTE, Quelle est cette plante ? ; description de 972 plantes (dont environ 460 ligneux), avec photos.
  18. READER'S DIGEST, Guide des arbres et arbustes, Reader's Digest 1986 ; description d'environ 800 ligneux, avec photos, glossaire et index.
  19. REILLE Maurice, "Graines", pépins et noyaux : il y a un os !.
  20. REILLE Maurice, "Gymnospermes - conifères, résineux et autres.
  21. THOMAS Régis, BUSTI David, MAILLART Margarethe, Petite flore de France - Belgique Luxembourg Suisse, Belin 2018 ; méthode d'identification de plus de 1000 espèces (dont 150 ligneux classés à part) classées en 500 genres et 100 familles.
  22. TOURNEFORT Joseph, Eléments de botanique ou méthode pour connaître les plantes (en 3 volumes, téléchargeable sur le site Diversitylibrary), Imprimerie royale Paris 1694 ; méthode d'identification de 10146 espèces classées en 698 genres et 22 classes de genres.
  23. TOURNEFORT Joseph, "Institutiones rei herbarias" (en 3 volumes), Imprimerie royale Paris 1700 ; traduction latine augmentée de la version TOURNEFORT de 1694.
  24. TOURNEFORT Joseph, "Corollarium institutionum rei herbarias in quo plantae 1356 munificentia Ludovici Magni in orientalibus regionibus observatae recensentur et ad genera sua revocantur", Imprimerie royale Paris 1703 ; supplément à la version TOURNEFORT de 1700, contenant 1356 espèces nouvelles.
  25. TOURNEFORT Joseph, Eléments de botanique ou méthode pour connaître les plantes - Edition augmentée de tous les suppléments donnés par Antoine de Jussieu ; enrichie d'une Concordance avec les Classes, les Ordres du Système sexuel de Linné, et les Familles naturelles créées par Laurent-Antoine de Jussieu ; mise à la portée de tous les hommes par l'interprétation française du texte grec ou latin des Espèces admises dans les Auteurs, par des additions très considérables au Dictionnaire des termes du Botaniste, etc. - Edition par Nicolas JOLYCLERC (en 6 volumes, téléchargeable sur le site Diversitylibrary), Pierre Bernuset Lyon 1797 ;
    Cette version 1797 est la version TOURNEFORT de 1700 & 1703, enrichie en 1797 par Antoine de Jussieu en conservant tout ce que a écrit TOURNEFORT en français (y compris la série des classes et des genres) et en ajoutant de nombreux suppléments.
  26. VAILLANT Sébastien, Discours sur la structure des fleurs, leurs différences et l'usage de leurs parties ; prononcé à l'ouverture du jardin royal de Paris le Xe jour du mois de juin 1717 ; et l'établissement des trois nouveaux genres de plantes, l'araliastrum, la sheradia, la boerhaavia avec la description de deux nouvelles plantes rapportées au dernier genre (téléchargeable sur le site Gallica), Pierre Vander, Leyde 1718.


Copyright © 2005 Régis Petit.         CopyrightFrance.com        Dernière mise à jour de la page : 10 août 2022.